Éco-Business

Conjoncture : Hors agriculture, l’activité tourne plutôt bien

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Hormis le secteur primaire qui bat de l’aile, l’activité économique est plutôt bien orientée. Profitant de l’amélioration continue de la demande extérieure, plusieurs secteurs poursuivent une orientation positive et peuvent, du coup, amortir le choc.

Avec une campagne agricole moyenne (une prévision de 33,5 millions de quintaux, en baisse de 70%), le salut viendra-t-il des secteurs primaire et tertiaire ? C’est en tout cas ce que soutient la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Le département relevant du ministère de l’Économie et des finances, dans sa dernière note de conjoncture, indique en effet que, hors agriculture, «l’activité économique nationale poursuit son orientation positive en 2016, traduisant une configuration sectorielle globalement favorable, quoique contrastée». Bénéficiant de l’amélioration continue de la demande extérieure adressée au Maroc, plusieurs secteurs d’activités s’en sortent en effet plutôt bien.


Ainsi, au titre du premier trimestre 2016, le volume des exportations du groupe OCP s’est renforcé de 16,4% en variation annuelle, tiré par la bonne performance des expéditions tant du phosphate brut (+22,7%) que de ses dérivés (+10,3%), recouvrant une hausse des exportations de l’acide phosphorique de 15,2% et des engrais de 8,8%. Le secteur de l’énergie électrique s’est positivement comporté au terme de la même période.

La production de l’énergie électrique s’est améliorée de 1,7%, en glissement annuel, en raison de la bonne tenue de la production totale de l’ONEE (+7,8%), atténuée par le léger repli de la production privée de 0,7% et par le recul de la production des parcs éoliens d’Akhfennir, Haouma et Foum El Oued de 8,9%. Quant à la consommation d’énergie électrique, elle s’est appréciée de 2,6%.

D’un autre côté, l’évolution positive du secteur du BTP se poursuit, comme en témoigne l’accroissement des ventes de ciment de 5,9%, en une année, à fin mars 2016. Au niveau du secteur manufacturier, les derniers résultats de l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib auprès des industriels font ressortir une évolution globalement favorable de l’activité du secteur au titre du mois de mars comparativement au mois de février, avec notamment une amélioration de la production, des commandes et des ventes.

Cette évolution aurait concerné l’ensemble des branches d’activité, excepté celle du textile et cuir, qui auraient accusé un repli de production et une stagnation des ventes. Pour sa part, le taux d’utilisation des capacités de production se serait amélioré d’1 point en glissement mensuel. Pour le deuxième trimestre 2016, les industriels de l’ensemble des branches d’activité sont en faveur d’une amélioration de la production, à l’exception de ceux de l’industrie mécanique et métallurgique qui anticipent une baisse.

Par ailleurs, la bonne tenue du secteur des télécommunications se poursuit au premier trimestre 2016, reflétée par la bonne dynamique du trafic voix sortant de la téléphonie et du parc Internet. En effet, le volume du trafic voix sortant du parc global de la téléphonie a progressé de 17,9%, comparativement au premier trimestre 2015, à près de 15,1 milliards de minutes, après une amélioration de 3,1% l’an passé. Cette évolution résulte du renforcement du trafic voix sortant de la téléphonie mobile de 20,4%, favorisé par la baisse des prix moyens de communication de ce segment de 29% en une année.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page