Éco-Business

Cités des métiers et des compétences : trois nouveaux chantiers lancés

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

L’OFPPT donne le coup d’envoi aux travaux de construction des trois Cités des métiers et des compétences de Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat.

Le programme des Cités des métiers et des compétences (CMC) continue sur sa lancée. Ce chantier qui constitue le second volet de la feuille de route du développement de la formation professionnelle, voit s’enrichir la carte des instituts de formation par le lancement en début de semaine des travaux de construction des trois CMC de Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat. Distinguées par une offre de formation innovante et un modèle pédagogique performant et libérateur d’énergies, les CMC Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat offriront des capacités d’accueil respectives de 3.140, 4.500 et 5.435 places pédagogiques. Des antennes dédiées seront rattachées aux 3 cités, à savoir l’Institut de formation dans les métiers de l’agroalimentaire de Meknès pour la CMC de Fès, l’Institut de formation dans les métiers de la santé de Rabat et l’Institut de formation dans les métiers de l’agro-industrie de Kénitra pour la CMC de Rabat, en plus de l’Institut de formation dans les métiers de la santé, qui sera rattachée à la CMC de Casablanca-Settat. En vue de garantir des parcours de formation adaptés aux profils des futurs stagiaires, les CMC assureront des formations diplômantes dans les niveaux qualification, technicien et technicien spécialisé, et dispenseront des formations qualifiantes qui représenteront respectivement 22%, 27% et 16% de l’offre globale pour Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat. Organisée en pôles métiers, l’offre de formation des trois CMC sera déclinée en 82 filières pour Fès-Meknès dont 50 filières nouvellement créées et 32 restructurées, 106 filières pour Rabat-Salé-Kénitra réparties en 82 filières créées et 24 restructurées et 125 spécialités pour Casablanca-Settat, avec 84 nouvelles filières et 41 restructurées. Les Cités bénéficieront d’une variété d’espaces de vie, qui replacent les stagiaires au centre des préoccupations, soit une maison de stagiaire, une cafétéria, des terrains sportifs et plusieurs espaces de rencontre. Les trois maisons de stagiaires garantiront une capacité d’hébergement et de restauration de 380 lits et couverts pour Fès-Meknès et de 700 chacune pour Rabat-Salé-Kénitra et Casablanca-Settat. La réalisation de la Cité de Fès-Meknès, qui sera édifiée sur un terrain de 11 hectares (dont 5 hectares pour une extension future) nécessitera une enveloppe de 370 MDH, dont une contribution de la région de 70 MDH. L’investissement global s’élève à 22,50 MDH pour les études, 188,50 MDH pour la construction et 159 MDH pour l’équipement.


S’agissant de la CMC de Rabat-Salé-Kénitra, qui s’étendra sur un terrain de 10 ha situé à Tamesna, le budget d’investissement est estimé à 420 MDH, y compris une contribution de la région de 70 MDH. Les études et les travaux de construction ainsi que l’équipement de la Cité reviendront respectivement à 273 MDH et 147 MDH. Le montant alloué ne comprend pas le coût des deux Instituts spécialisés dans les métiers de la santé et de l’agro-Industrie.

Concernant la Cité de Casablanca-Settat, le budget de réalisation s’élèvera à 600 MDH (non compris le coût de l’antenne santé), dont 420 MDH pour les composantes études et construction et 180 MDH pour les équipements. Le terrain, situé au niveau de la Cité de l’innovation et du savoir à Nouaceur, couvrira une superficie totale de 16 hectares. Notons que les trois CMC offriront aux futurs stagiaires un environnement d’apprentissage exceptionnel, grâce à des structures communes innovantes. Ainsi, chacune des CMC sera dotée d’un centre de langues et soft skills, d’un career center, d’espaces d’innovation (coworking, fablab, digital factory et espace studios pour la production des «MOOCs» dans la CMC Casablanca-Settat), d’un incubateur, d’une médiathèque, de services aux entreprises et à l’entrepreneuriat et d’un centre de conférences.

Une variété de pôles métiers

Dans la CMC de Fès-Meknès, sept pôles métiers sont déployés, dotés de plateformes d’application intégrées dans l’industrie, le digital & IA, la gestion & commerce, le tourisme & hôtellerie, l’agriculture, la santé et l’atisanat. Le CMC de Rabat-Salé-Kénitra, compte six pôles métiers, dotés de plateformes d’application intégrées dans l’industrie, la gestion & commerce, le digital & intelligence artificielle, le tourisme & hôtellerie, l’agriculture et les services à la personne et à la communauté. Quant au CMC de Casablanca-Settat, il intégrera sept pôles métiers, dotés aussi de plateformes d’application intégrées dans l’industrie, le digital & IA, la gestion & commerce, le tourisme & hôtellerie, l’agriculture & agro-industrie, les services à la personne et à la communauté en plus de l’artisanat.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page