Éco-Business

Cité des métiers d’Agadir. Un gros marché raflé par la SGTM

Lancé en décembre 2019 par l’OFPPT en tant que maître d’ouvrage, l’appel d’offre n°05/2020 relatif au lancement des travaux de construction de la Cité des métiers et des compétences (CMC) à Agadir a été confié à la Société générale des travaux du Maroc (SGTM). Le montant de l’offre financière retenue frôle 285 MDH alors que l’estimation des coûts de prestation a été fixée à 242 MDH. L’attribution du marché lancé en lot unique a été confiée à l’offre la moins-disante proposée par la SGTM pour la réalisation de ce projet. La CMC d’Agadir sera édifiée sur une superficie globale de 15 ha qui fait partie du titre n°229926/09 au niveau de la Commune de Drarga où sont déjà réalisés le Parc Haliopolis, l’Agrôpole, la zone franche Souss-Massa en plus du parc industriel intégré jouxtant cette zone. Une parcelle mitoyenne d’une superficie de 5 ha a été réservée quant à elle à une future extension de la CMC.

En effet, le terrain en question est situé selon l’Agence urbaine d’Agadir en zone rurale non couverte par un document d’urbanisme opposable aux tiers.


14 mois de travaux
S’agissant des travaux, ils sont fixés à 14 mois à partir de la notification de l’ordre de service. Ils portent, entre autres, sur l’exécution des terrassements et gros œuvres en plus de la réalisation de la charpente métallique et des aménagements extérieurs avec la réalisation de 11 pôles dont 8 pôles sectoriels englobant aussi des sous-pôles. Il s’agit du pôle structures communes, le pôle industrie et l’industrie navale, le BTP en plus de la gestion et le commerce ainsi que le digital, l’offshoring et les arts graphiques. À cela s’ajoutent les pôles de tourisme, santé, agriculture, pêche et artisanat.

Pour rappel, après l’ouverture des plis, le 16 janvier 2020, quatre sociétés ont déposé leurs offres alors que trois entreprises ont été évincées suite à l’examen de leurs offres techniques et administratives. De ce fait, après l’achèvement des travaux de la commission de cet appel d’offres, la SGTM a été admissible sans réserve pour la réalisation de ce projet. Parallèlement, un concours architectural n°83/2019 relatif aux études architecturales et à la conduite des travaux du projet de construction de ladite cité a été déjà lancé. Il a connu des modifications, notamment la révision de la surface utile totale qui est passée à 4.307 m2 au lieu de 4.007 m2. Les autres termes et conditions du concours architectural n’ont pas été modifiés.

La CMC d’Agadir lancée à partir de la rentrée 2021
La Cité des métiers et des compétences (CMC) d’Agadir est l’un des premiers projets qui sera réalisé dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle feuille de route pour le développement du secteur de la formation professionnelle qui prévoit la réalisation d’un programme de 12 CMC à travers le royaume.

La CMC d’Agadir fait partie des trois premières cités qui seront lancées à partir de la rentrée 2021 au niveau de l’Oriental, Souss-Massa et Laâyoune-Sakia El Hamra. 9 autres établissements suivront en 2022 et 2023. Ce programme vise l’inauguration d’une nouvelle génération d’établissements conçus sous forme de plateforme de formations multisectorielles réunissant l’ensemble des conditions nécessaires à une formation professionnelle de qualité capable de répondre aux besoins spécifiques en compétences, nécessaires à l’accompagnement des besoins de développement des chaînes de valeurs et des écosystèmes économiques régionaux.

Au total, ladite cité accueillera 3.000 stagiaires et administrera la formation à travers des groupes de 20 personnes. Il est à noter aussi que la nouvelle offre de formation qui sera dispensée à travers la CMC d’Agadir vise à renforcer les compétences métiers, linguistiques et soft Skils des apprenants.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page