Éco-Business

CIMR : la performance est au rendez-vous

La Caisse a enregistré un excédent d’exploitation de 5,95 MMDH en 2021, avec une hausse de 67,3% de ses produits nets du patrimoine. Par ailleurs, le nombre de ses affiliés a progressé de 3,26%, atteignant un effectif global de 734.277.  

La Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) confirme, au terme de l’année 2021, la pérennité et la solidité de son régime à travers des performances annuelles probantes. Ainsi, suite à la publication de ses résultats annuels, la Caisse annonce que son portefeuille est estimé, au 31 décembre 2021, à 83.896 MDH en valeur de marché.


«La projection du fonds de prévoyance, réalisée dans le cadre du bilan actuariel, répond aux deux critères de pérennité fixés par la charte de pilotage. Le fonds est ainsi constamment positif sur la durée de projection et la courbe de projection est ascendante en fin de période», affirme-t-on auprès de la CIMR.

Dans ce sillage, l’exercice 2021 a enregistré un solde de provisions techniques (réserve de prévoyance plus provision mathématique relative à la capitalisation et aux prestations échues et non payées) de 72,95 MMDH, contre 67,02 MMDH un an auparavant, affichant de ce fait une progression annuelle de 8,9%. De son côté, l’excèdent d’exploitation atteint les 5,95 MMDH, contre 4,76 MMDH en 2020 (+25,1%).

2,64% de hausse des actifs cotisants
Par ailleurs, durant l’année écoulée, la CIMR a enregistré 483 nouveaux adhérents au profit de 5.200 affiliés. La Caisse note, dans ce sens, que «le nombre des affiliés à la Caisse a progressé de 3,26%, atteignant un effectif global de 734.277».

Ces derniers sont répartis entre actifs cotisants, au nombre de 389.920 et ayants droit (344.357). Ainsi, le nombre d’actifs cotisants a progressé de 2,64% par rapport à 2020. La Caisse note, dans le cadre de ses performances annuelles, qu’en 2021, 192.233 personnes ont bénéficié d’une prestation de la part de la CIMR.

De plus, à fin 2021, les produits nets du patrimoine se sont élevés à 3,421 MMDH contre 2,045 MMDH en 2020, enregistrant une hausse de 67,3%. Il est à rappeler, par ailleurs, que la CIMR s’est installée, début avril, dans ses nouveaux locaux situés au quartier des affaires de Casablanca Finance City. Dans ce siège imposant, dédié au soutien de son développement, la Caisse note qu’elle privilégie un mode de travail collaboratif et plus ouvert.

Les effets de la crise sanitaire

Les impacts de cette crise sur la CIMR se sont manifestés principalement à travers la réduction de la cadence d’évolution des nouvelles adhésions d’entreprises et des nouvelles affiliations de salariés en raison de la contraction de la dynamique économique.

Les contributions ont également connu une régression, suite à la baisse de l’évolution de la masse salariale, aux suspensions temporaires des adhésions par certaines entreprises, particulièrement touchées par la crise, ainsi qu’au provisionnement de certaines participations du fait des effets de la crise. Par ailleurs, la Caisse a mis en place des mesures pour accompagner ses adhérents.

À ce titre, ceux dont le chiffre d’affaires des exercices 2020 et 2021 a connu une baisse constatée de 20%, ou plus, par rapport à celui de 2019 multiplié par 2, bénéficient d’un taux d’intérêt réduit de 5% au titre des contributions des années 2020 et 2021, et tenant compte d’un échéancier maximal de 48 mois, à partir du mois d’avril 2022.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page