Éco-Business

CIH Bank : la reprise se confirme au premier semestre

L’activité semestrielle de CIH Bank, au premier semestre de cette année, fait état d’une bonne dynamique commerciale en termes de collecte de dépôts et de distribution de prêts, à travers des offres axées sur le digital et adaptées aux besoins de la clientèle.

Affecté en 2020 par les effets de la crise sanitaire, comme l’ensemble du secteur bancaire marocain, CIH Bank renoue avec la croissance au premier semestre de l’année en cours. En effet, suite à la publication de ses performances financières au titre de cette période, il est constaté que le groupe bancaire a assuré une hausse de 7% de son produit net bancaire (PNB) consolidé par rapport à juin 2020, qui s’établit à 1,5 MMDH. «Cette évolution résulte principalement de la progression de la marge nette d’intérêt de 23,1% sous l’effet de la croissance de l’activité commerciale», explique le management de la banque lors de la présentation en ligne de ses résultats financiers.

En social, le PNB de CIH Bank s’élève à 1,263 MMDH, en croissance de 11,6% par rapport à juin 2020. Le résultat brut d’exploitation consolidé s’établit, quant à lui, à 652,9 MDH en hausse de 48,7% par rapport à juin 2020. Le coût du risque en consolidé atteint 221 MDH affichant une baisse de 46,7% par rapport à juin 2020. Ainsi, le taux du coût du risque est de 0,31% contre 0,68% une année auparavant. En social, le coût du risque s’élève à 176,1 MDH, soit une baisse de 42,1%, correspondant à un taux de coût du risque de 0,3% contre 0,53% en juin 2020. Pour ce qui est du résultat net part du groupe, il s’établit à 264,6 MDH à fin juin 2021 contre 45,7 MDH à fin juin 2020 (hors don au Fonds Covid, le RNPG à fin juin 2020 s’établit à 140,2 MDH). En social, le résultat net à fin juin 2021 s’élève à 267,7 MDH contre 82,4 MDH par rapport à la même période en 2020 (hors don au Fonds Covid, le résultat net à fin juin 2020 s’établit à 129,6MDH).

Les dépôts clientèle en hausse
Avec une collecte nette de 3,7 MMDH, les dépôts clientèle ont progressé de 6,8% par rapport à décembre 2020, et ont atteint 57,4 MMDH. Sur base individuelle, ces dépôts sont composés essentiellement de ceux de CIH Bank, à hauteur de 52,8 MMDH, et de ceux d’Umnia Bank, à concurrence 2,4 MMDH. Les ressources à vue constituent 77% de la collecte réalisée, affichant ainsi une évolution de 8% par rapport à décembre 2020 et une évolution de 26% par rapport à juin 2020. Les encours crédits consolidés ont atteint 66,9 MMDH, en hausse de 6,3% par rapport à décembre 2020. Sur base individuelle, les crédits de CIH Bank s’établissent à 54,3 MMDH, tandis que Sofac et Umnia Bank contribuent respectivement à hauteur de 8,5 MMDH et 4,1 MMDH. Représentant 53% de l’encours des crédits consolidés, les crédits hors immobilier enregistrent une hausse de 8% par rapport à décembre 2020, pour s’établir à 35,4 MMDH. La banque consolide ainsi sa politique de diversification des emplois clientèle.

Un accompagnement efficace
Par ailleurs,  durant le premier semestre de l’année, le groupe bancaire a continué d’accompagner sa clientèle dans un contexte qui reste impacté par la crise sanitaire. CIH Bank a contribué activement dans le financement de l’économie à travers, d’une part, les produits «Damane relance» destinés à relancer l’activité des entreprises, particulièrement les TPME, et, d’autre part, à travers le programme « Intelaka », visant l’accompagnement des jeunes entrepreneurs. Ces réalisations ont été menées en maintenant le dispositif mis en place par la banque en vue de protéger les collaborateurs, les clients et les différentes parties prenantes. Sur le volet activité, CIH Bank a poursuivi sa dynamique commerciale en termes de collecte de dépôts et de distribution de prêts, à travers des offres axées sur le digital et adaptées aux besoins de la clientèle. Dans ce cadre, «la banque a lancé une nouvelle version de l’ouverture des comptes à distance, selon un processus entièrement digitalisé basé sur des technologies nouvelles, sécurisées et respectant les exigences réglementaires en vigueur», est-il expliqué dans ce sens. De plus, et pour une meilleure proximité avec sa clientèle, la banque a poursuivi l’enrichissement de son canal digital avec de nouvelles offres et fonctionnalités de CIH Mobile et CIH Net, et développe son réseau avec l’ouverture de trois nouvelles agences. 

“Pas de plan de fusions entre les banques à capitaux publics”

Pour ce qui est de la mise en place de l’Agence de gestion des participations de l’État et son interprétation, par certains opérateurs, comme étant une première phase en vue d’une fusion des banques à capitaux publics. Lotfi Sekkat, interpelé lors de la conférence des résultats semestriels, sur le sujet, a affirmé que c’est un regroupement de holdings et qu’«il n’y a pas à cette date de plan de fusion entre ces banques. L’objectif de cette agence est de regrouper les participations de l’État par secteurs». Concernant le secteur financier, il est prévu de rassembler les participations de l’État, de façon directe ou indirecte, dans le secteur financier dont font partie CIH Bank et d’autres banques.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page