Éco-Business

CDG Capital : une assise financière solide

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Malgré la baisse des résultats, l’assise financière de CDG Capital tire bien son épingle du jeu.

CDG Capital, la banque d’affaires de CDG, a enregistré un produit net bancaire consolidé de 145 MDH, au titre du premier semestre 2021, contre 245 millions au premier semestre de l’année écoulée, et 144 MDH par rapport à la même période en 2019. Par ailleurs, la banque démontre un renforcement de ses fonds propres prudentiels, qui se renforcent de 54% à 1,426 MMDH, induisant un ratio de solvabilité de 28,7% contre 24,1% à fin décembre 2020.


Pour sa part, le ratio de liquidité à court terme (LCR) ressort à 196% en moyenne sur le 1er semestre de l’année en cours. Dans le détail de ses performances, l’acteur national note ainsi dans sa communication financière que «le niveau exceptionnel de PNB atteint au S1-2020 fait suite à la constatation de revenus non-récurrents au titre des activités de marché dans un contexte de baisse des taux obligataires».

De ce fait, les charges générales d’exploitation, dotations aux amortissements comprises, affichent une progression de 7,1% à 102 MDH. Le coût du risque, quant à lui, est négatif de 4 MDH à fin juin 2021, marquant une baisse de 13,7 MDH comparativement au premier semestre de l’exercice précédent. Dans ce contexte, le résultat net part du groupe s’établit à 31 MDH, au titre du premier semestre de cette année. Il est, en effet, stable par rapport à la même période en 2019, contre 89 MDH au 1er semestre de 2020. Pour ce qui est de l’encours des actifs sous gestion, il se positionne en quasi-stagnation (-0,8%) s’établissant à 235 MMDH, alors que les actifs en conservation se renforcent de 11,7% pour atteindre 479 MMDH contre 428 MMDH à fin juin 2020.

Maîtrise des charges
Dans sa communication semestrielle, CDG Capital explique qu’au niveau des comptes individuels, la banque affiche un PNB de 129 MDH contre 233 MDH, au premier semestre 2020, et 124 MDH au S1-2019. Les charges générales d’exploitation enregistrent une progression maîtrisée de 9,2% à 85 MDH, sous l’effet de la hausse des amortissements inhérents aux évolutions réalisées sur les systèmes d’information de la banque.

Le bénéfice net ressort à 44 MDH, à fin juin 2021, contre 114 MDH au S1-2020 et 42 MDH, à fin juin 2019. CDG Capital note également que l’encours net des créances sur la clientèle progresse de 57% à près de 1,2 MMDH, tirée principalement par la hausse de 120% des crédits à l’équipement à MAD 716 millions. En ce qui concerne l’endettement financier de la banque, qui est constitué majoritairement d’instruments du marché monétaire, il s’établit à 7,7 MMDH à fin juin 2021, contre 6,2 MMDH au 31 décembre 2020.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page