Éco-Business

Casablanca finance city : cap sur Hong Kong !

CFCA et le Financial services development council signent un partenariat visant à renforcer la collaboration entre les deux centres financiers.

La place financière nationale accorde ses violons sur avec son homologue chinoise. Casablanca finance city authority (CFCA) et le Financial services development council (FSDC) ont annoncé jeudi la signature d’un partenariat visant à renforcer la collaboration entre les deux centres financiers. Ces entités sont toutes deux membres de l’Alliance mondiale des centres financiers internationaux (WAIFC), une association à but non lucratif représentant 18 centres financiers internationaux de premier plan sur quatre continents. À présent, c’est au-delà de ce périmètre que CFCA et FSDC développent un nouveau champ commun. En effet, l’accord signé jette les bases d’un «échange des meilleures pratiques en matière de développement de l’industrie financière entre Casablanca et Hong Kong», est-il expliqué auprès des deux institutions. Cette coopération vise aussi la facilitation du développement et du partage d’expertise dans le cadre de l’éducation financière, de programmes de formation, d’échanges et de visites de délégations business de haut niveau. L’on apprend également que les deux partenaires entendent mener des initiatives conjointes de promotion de leurs marchés respectifs. Une série d’objectifs, donc, désormais tracés, sur la base d’une dimension win-win tant pour CFCA que FSDC.


« Nous sommes très heureux de signer cet accord avec FSDC pour consolider notre coopération avec Hong Kong qui compte parmi les centres financiers leaders à l’échelle internationale. Le Maroc constitue une plateforme africaine idéale pour les investisseurs asiatiques, ce qui vient renforcer la dynamique de collaboration prometteuse qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative de « la Nouvelle route de la soie » (Belt and road initiative) », a d’ailleurs souligné le DG de la CFCA, Saïd Ibrahimi. Faut-il le souligner, justement, le royaume est le premier pays à rejoindre cette initiative. C’est à ce titre que « l’accord peut non seulement renforcer les liens entre les deux places financières, mais il contribue également à la stratégie de développement mondial adoptée par la Chine continentale», a estimé Laurence Li SC, président du FSDC. 

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page