Éco-Business

Bank Of Africa : les indicateurs en amélioration à fin juin

Bank of Africa a vu ses bénéfices consolidés croître de 6,2% pour s’établir à près de 1,3 milliard de dirhams (MMDH). Quant à la hausse du produit net bancaire consolidé, elle a été de 6,3% à 7,7 MMDH. En social, le résultat net de la banque a connu une croissance de 4% à 1,14 MMDH.  

Bank of Africa poursuit sa dynamique financière et commerciale à fin juin. Le Résultat net part du groupe progresse ainsi de 6,2%, à près de 1,3 MMDH. Son produit net bancaire consolidé s’établit à 7,7 MMDH, tiré par une croissance de 12% des lignes métiers (pour la marge sur commissions) et de 9% (pour la marge d’intérêts). En social, les revenus de la banque ont progressé de 1% à 3,8 MMDH, grâce à la bonne tenue du Core Business.

Pour leur part, les charges générales d’exploitation se sont stabilisées, sur une année glissante, à 1,8 MMDH pour la banque, ramenant le coefficient d’exploitation à 46,8% à fin juin contre 47,1% à la fin du premier semestre 2021, en amélioration de 0,3%. En consolidé, Bank of Africa a enregistré une hausse limitée (+2%) des charges générales d’exploitation, soit un coefficient d’exploitation de 51,1% à fin juin.

De son côté, le résultat brut d’exploitation consolidé a assuré une hausse de 12% à 3,8 MMDH et de 4% en social à 2 MMDH. Le coût du risque a augmenté de 8% en 2022 (par rapport à 2021) à 1,38 MMDH. Le ratio de coût du risque annualisé a évolué de +1,3%, demeurant stable par rapport à 2021, selon la banque. Bank of Africa a, par ailleurs, renforcé ses fonds propres au premier semestre par l’émission d’un emprunt obligataire subordonné pour un montant de 1 MMDH.

L’offre client enrichie
La banque a connu une bonne dynamique commerciale avec un encours des crédits consolidés en croissance de 2,7% à 187,4 MMDH à fin juin 2022, portée par une augmentation des crédits domestiques de 4,7%. Ainsi, les crédits globaux de Bank of Africa ont amélioré leur part de marché à 12,91% à fin juin. En outre, les dépôts consolidés de la clientèle ont affiché une hausse de 3% à 226 MMDH contre 219 MMDH à fin décembre 2021. Notons que Bank of Africa a renforcé la proximité avec les «Marocains citoyens du monde» à travers une offre de produits et services technologiques et des mécanismes d’appui au financement à forte valeur ajoutée. La banque a aussi renforcé son positionnement auprès des jeunes actifs, avec le lancement d’une nouvelle offre construite autour d’un package attractif ainsi qu’une promotion sur les crédits immobilier et à la consommation répondant au mieux à leurs besoins.

Les filiales performent
La société de financement Salafin a connu une appréciation de sa production nette de 7,1% à 648 MDH à fin juin 2022, «suite notamment à la réorganisation de son dispositif commercial, à la nouvelle dynamique de ses activités et à l’amélioration de la compétitivité de ses offres de financement», indique la banque. Son résultat net a augmenté de 9% à 48 MDH. Maghrebail a réalisé une croissance de 12,2% de sa production à 1,46 MMDH, grâce à une dynamique commerciale déployée dans l’ensemble de ses régions d’implantation, se positionnant au 3e rang sur le plan national, avec une part de marché de 23,65% au premier semestre. Le produit net bancaire de Maroc Factoring s’apprécie, quant à lui, de 12,7% à 16 MDH et son résultat net de 26% à 1,87 MDH. Enfin, la filiale madrilène de Bank of Africa a réalisé un résultat net de 6,8 millions d’euros, en croissance de 43% par rapport à fin juin 2021.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page