Éco-Business

Badr Tahiri : “Quatre objectifs en phase avec les orientations du NMD”

Badr Tahiri
Président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Fès-Meknès (FM)

La mise en œuvre du plan stratégique et du plan de développement de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Fès-Meknès a permis de rehausser la gouvernance de cet organisme. La CCIS de la région entend jouer pleinement son rôle d’acteur clé dans la captation de l’investissement et l’amélioration du climat des affaires. Le point avec son président…

Quel rôle la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) joue-t-elle dans le développement économique régional ?
Depuis la fin du siècle dernier, l’entreprise, particulièrement la TPE-PME se trouve confrontée à des mutations multiples affectant profondément son environnement et la soumettant, continuellement, à des challenges qui en conditionnent la survie. Ces défis invitent, autant l’entreprise que les institutions qui la représentent, à faire preuve de veille stratégique, d’innovation et de proactivité.

À cet effet, le nouveau plan de développement des Chambres ouvre la voie à une transformation globale leur permettant de renforcer leurs capacités pour devenir des acteurs incontournables et performants dans le processus de développement économique des territoires et des vecteurs de succès du chantier de régionalisation avancée.

Comment, dans ce cadre, la CCIS de Fès-Meknès déploie-t-elle ses actions ?
Soucieuse de jouer pleinement son rôle en tant que vecteur et acteur principal de développement économique, la Chambre de commerce, d’industrie et de service de la Région (CCIS) Fès-Meknès œuvre, en parfaite complémentarité et partenariat avec les acteurs régionaux, à préparer un climat et des conditions d’investissement favorables, de nature à développer l’attractivité et la compétitivité de la région.

Pour cela, d’importants projets structurants ont été initiés, aussi bien en matière de création et de modernisation des infrastructures d’accueil industrielles, d’aménagement et de valorisation des zones d’activités commerciales que de développement des services et des prestations orientés usagers.

La CCIS de la Région Fès-Meknès contribue activement à l’amélioration de l’environnement de l’investissement dans sa circonscription en mettant à la disposition des opérateurs locaux et étrangers, une banque de données économiques et un guide régional, retraçant toutes les phases de réalisation, afin de canaliser et solutionner les problèmes que pourrait rencontrer un investisseur.

Parmi les missions de la CCIS, figure aussi celle de la formation technique et commerciale, soit par l’organisation de sessions de formation ou par la création d’une école. Le plan stratégique de la CCIS-FM, relatif à la période 2022-2027, a la particularité d’intégrer un ensemble de valeurs de taille, en phase avec les grandes orientations prônées par le Nouveau modèle de développement (NMD).

Il est décliné en quatre objectifs stratégiques qui ont pris en considération les orientations du NMD et concernent le renforcement et l’amélioration des organes de la CCIS-FM, la diversification et l’amélioration de la qualité des services au profit des ressortissants, l’amélioration de l’attractivité de la région et l’amélioration ainsi que la contribution à la création et la réalisation de projets à impact direct sur l’économie régionale.

Qu’en est-il du plan d’action de la Chambre pour 2022 ?
Au cours de cette année 2022, la CCIS-FM a tracé quatre objectifs stratégiques, à savoir le renforcement de l’efficacité de l’intervention des organes de la Chambre, la diversification et l’amélioration de la qualité des services accordés à ses ressortissants, l’amélioration de l’attractivité et du climat des affaires, ainsi que la réalisation de projets à effet direct sur le développement économique de la région.

La Chambre compte également mettre en place de nouveaux services à valeur ajoutée et renforcer la communication et les liens avec des institutions étrangères. Dans le cadre des actions visant l’amélioration de l’attractivité régionale, l’accent sera mis sur la réalisation d’une analyse pour la mise en place de labels provinciaux au profit de l’ensemble des secteurs productifs (cuir, agroalimentaire…).

Il sera aussi question de contribuer à l’aménagement et au développement des infrastructures d’accueil industrielles et des zones d’activités, l’élaboration d’un modèle pour la gestion des zones économiques, des mesures d’encouragement des investisseurs et la réalisation d’une monographie économique pour accompagner le développement des secteurs productifs dans la région.

Pour contribuer à l’amélioration du climat des affaires, le plan d’action de la Chambre prévoit le renforcement de la représentativité de la CCIS dans les comités régionaux et provinciaux, l’organisation d’une conférence sur le climat des affaires, la réalisation d’un diagnostic sur ledit climat dans la Région et l’accompagnement des activités du centre de médiation et d’arbitrage. Pour le volet dédié à la réalisation des projets à effet direct sur le développement de la région, la Chambre a tracé parmi ses priorités l’achèvement des travaux de construction du parc international d’expositions de Fès, la création d’un centre d’affaire à Meknès, la construction et l’exploitation d’entrepôts dans la zone industrielle «Taza», et l’exploitation du palais d’exposition de Taza.

La CCIS poursuivra en outre les travaux de réhabilitation de la zone industrielle de Sidi Bouzekri à Meknès et l’accompagnement de l’aménagement de la zone industrielle de Ouislane, la participation à la création d’une zone industrielle à El Hajeb et d’une zone d’activité économique spécialisée dans la fabrication de chaussures à Fès.

Comment évaluez-vous la qualité des services offerts par la Chambre ?
La mise en œuvre du plan stratégique et du plan de développement, inspirés du NMD, a permis d’améliorer la gouvernance de la Chambre de manière considérable, surtout en matière de services d’utilité publique. En effet, la Chambre est en cours de mise en place d’un système qualité, en vue de la certification ISO 9001 version 2015, du développement d’un système d’information intégré qui couvre l’ensemble de ses activités et de la mise en place d’un système de comptabilité générale.

Durant ces dernières années, elle a pu assurer une large couverture du territoire de la région par l’ouverture de représentations, annexes et antennes dans toutes les villes de la région. La Chambre sonde également le taux de satisfaction des bénéficiaires de ses services pour évaluer la qualité de ses prestations et identifier les axes d’amélioration. Il s’agit aussi d’évaluer l’écart entre le niveau des services rendus et les attentes de la clientèle tout en suivant l’évolution du niveau de satisfaction de la clientèle.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO Suppléments

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page