Éco-Business

Aviation d’affaires : Les opérateurs optimistes

Seuls deux opérateurs sont implantés au Maroc, mais ce n’est qu’un début. Le marché de l’aviation d’affaires est très porteur, surtout que le domaine de l’aviation connaît une évolution considérable de manière générale.


Fin 2015, le lancement d’un nouvel appel d’offres relatif au traitement de l’aviation d’affaires (FBO) a marqué l’entrée officielle des opérateurs spécialisés dans ce secteur. Précisément, Jetex et Swissport Executive Aviation, des ténors mondiaux, ont été, en 2016, les premiers à s’installer, après avoir pénétré le marché national des années auparavant. «Ces deux groupes ont commencé à construire leurs installations spécifiques dans les plus grands aéroports du royaume, y compris celui de Dakhla, où Jetex mettra en place une logistique spéciale pour traiter le trafic de l’aviation d’affaires», souligne Zouhair El Aoufir, directeur général de l’ONDA. Selon Christophe de Figueiredo, directeur général de Swissport Executive Aviation, il s’agit là d’un pas très important, une ligne d’affaires nouvelle qui a aussi entraîné son lot d’investissements. «Nous allons investir dans la construction de bâtiments et de terminaux d’affaires. L’investissement s’était jusque-là limité aux ressources humaines et au matériel; cela a maintenant changé.

Par ailleurs, le fait de connaître le marché marocain nous sera très utile. Sans doute est-il plus facile de multiplier ses activités dans un marché que de le pénétrer», souligne-t-il. Pour l’instant, le cycle de vie de ce marché en est à sa phase d’introduction, mais l’ONDA a déjà mis en place une panoplie de services, dédiée particulièrement à ce segment et à sa clientèle spécifique. Selon El Aoufir, ces services, comprenant les prestations externalisées comme les salons et les services Meet & Greet, ont déjà attiré d’autres opérateurs comme l’Américain NASS (North American Surveillance Systems), qui fera probablement son entrée sur le marché marocain. En tout cas, un programme de développement de la filière de l’aviation d’affaires existe déjà et l’entrée de ces deux opérateurs n’est, selon le DG de l’ONDA, qu’un début.

Un marché porteur
Swissport Executive Aviation est déjà implanté dans cinq aéroports du royaume, et dans neuf en ce qui concerne l’aviation commerciale. Christophe de Figueiredo ne cache pas son optimisme quant à l’avenir de son entreprise et à celui de toute l’activité au Maroc. Premier élément mis en avant par de Figueiredo, l’attractivité du pays qui continue à augmenter auprès des spécialistes de l’aviation business. L’entreprise compte ainsi mettre en place de nouveaux services pour étoffer son offre commerciale, déjà forte d’un partenariat avec l’ONDA, mais sur un autre segment et avec Air Arabia. Ce dernier vient d’inaugurer une ligne domestique entre Fès et Marrakech, après avoir gagné un appel d’offres. Il s’agit là d’une autre première dans le secteur de l’aviation domestique, représentant une sorte de brèche dans un secteur où, jadis, seule la compagnie nationale était présente. «Il y a une forte demande sur l’aviation domestique. Air Arabia est aussi considérée comme une compagnie marocaine, avec des avions immatriculés au Maroc et un staff marocain. Cela dit, je pense que le marché de l’aviation d’affaires connaîtra l’entrée de nouveaux arrivants et cela se répercutera sans doute sur le nombre de vols, amenés à croître», souligne de Figueiredo.

Activités connexes
Swissport Executive Aviation est également présent, depuis plusieurs années, sur le segment Handling relatif à l’aviation d’affaires mais aussi à celui de l’aviation commerciale. Les deux activités nécessitent, selon de Figueiredo, un traitement particulier, les besoins des passagers des deux types d’aviation étant totalement différents. À titre d’exemple, le pilote accorde dans l’aviation d’affaires une grande importance quant au choix de la destination et de celui de l’équipage, tandis que, dans l’aviation commerciale, le pilote suit un calendrier précis. «Cela ne veut pas dire que ce dernier n’est pas traité convenablement, mais le service offert change considérablement d’un type d’aviation à l’autre à cause du statut du pilote», précise le DG. Dans les deux cas, la question de l’image revêt une importance particulière, et la qualité de service est primordiale. En ce qui concerne Jetex, présent également dans cinq aéroports au Maroc, l’aviation d’affaires constitue son cœur de métier. Étant installée au Maroc depuis octobre dernier, elle est une des deux entreprises (l’autre étant Swissport Executive Aviation) ayant fait le pari de s’implanter dans le royaume. Avec, par ricochet, plusieurs avantages dits du pionnier.

Enjeux continentaux
Swissport Executive Aviation est présent dans plus de 300 aéroports dans une cinquantaine de pays, dont plusieurs pays africains. L’expansion vers l’Afrique, où l’opérateur est déjà présent, se fera en compagnie de partenaires de renom tels que Lufthansa, mais aussi avec les partenaires marocains. Mieux encore, le royaume est désormais incontournable comme plateforme africaine. «Concernant le marché de l’Afrique subsaharienne francophone, il est clair que le Maroc est un tremplin pour l’aviation d’affaires», déclare Christophe de Figueiredo.  


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page