Éco-Business

Attijariwafa bank : le résultat net progresse de 20%

Le Produit net bancaire d’Attijariwafa bank s’est affiché à 6,6 MMDH à fin mars, en hausse de 6,9% par rapport au premier trimestre 2021. Le résultat net consolidé a augmenté, quant à lui, de 21,2% à 1,9 MMDH, confirmant ainsi l’amélioration des performances de la banque.  

Les performances du groupe Attijariwafa bank se redressent. C’est ce que confirme la banque dans sa récente communication financière trimestrielle, en assurant que «dans un contexte caractérisé par une conjoncture difficile et incertaine à l’échelle mondiale et régionale, Attijariwafa bank affiche, au titre du premier trimestre 2022, des résultats en redressement».


C’est ainsi que la banque voit son produit net bancaire croître à 6,6 MMDH, affichant une croissance de 6,9%, par rapport à la même période de l’année 2021. Par ailleurs, le résultat net consolidé ressort à 1,9 MMDH (+21,2%) et le résultat net part du groupe atteint, pour sa part 1,6 MMDH (+20,2%). L’établissement bancaire explique cette progression par le bon comportement de la collecte de l’épargne avec des dépôts consolidés en croissance de 5,9%.

Cette performance est également due à l’évolution positive du financement des économies de présence, qui affiche, selon les chiffres avancés par la banque, une hausse de 5,2%.

Pour sa part, le résultat d’exploitation augmente de 17,3% pour s’établir à 3 MMDH, notamment sous l’effet du contrôle effectué par Attijariwafa bank au niveau de ses charges d’exploitation (+2%), mais aussi grâce à la réduction du coût du risque (-8,4%), «même si ce dernier (0,83% des encours de crédits) reste nettement supérieur à son niveau pré-pandémie», note Attijariwafa bank.

Par la même occasion, la banque affirme que sa «solidité financière se renforce avec des fonds propres consolidés en progression de +12,8% à 61,4 MMDH et une rentabilité des actifs (RoA) qui s’établit à 1,3%».

Nouvelles nominations


Lors de son conseil d’administration, en plus de l’arrêt des comptes trimestriels de la banque, il a été procédé à de noauvelles nominations. Le conseil a ainsi pris acte de la décision de Omar Bounjou, directeur général délégué, de faire valoir ses droits à la retraite.

Ce dernier a été remplacé par Hassan Bertal en qualité de directeur général délégué et membre du comité exécutif, en charge du Pôle banque de détail Maroc et Europe. La banque a aussi nommé deux nouveaux directeurs généraux délégués, à savoir El Hassane El Bedraoui, en charge du Pôle transformation, innovation, technologies et opérations, et Youssef Rouissi, en charge du Pôle corporate & investment banking.

Les deux responsables ont également été confirmés en tant que membres du comité exécutif de la banque. Le conseil a, par ailleurs, confirmé Ismaïl Douiri, responsable du Pôle banque de détail à l’international et filiales de financements spécialisées, et Talal El Bellaj, responsable du pôle gestion globale des risques groupe, en qualité de directeurs généraux délégués et membres du comité exécutif.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page