Éco-Business

AtlantaSanad. Fatima-Zahra Bensalah: « La fusion est un choix stratégique »

Fatima-Zahra Bensalah. Vice-présidente d’AtlantaSanad Assurance

La fusion-absorption effective de Sanad par Atlanta a été actée le 25 septembre dernier, lors des assemblées générales des deux filiales du groupe Holmarcom. Le nouvel ensemble AtlantaSanad Assurance est désormais le 2e assureur Non-Vie sur le marché national.

Vous êtes la vice-présidente de la nouvelle compagnie, quelle est votre feuille de route, notamment en cette période de crise sanitaire ?
AtlantaSanad ambitionne de devenir l’assureur marocain de référence et, pour cela, nous misons sur l’excellence ainsi que sur la proximité. Notre nouvelle signature, «La Vie nous rapproche», reflète notre volonté d’être au plus près de nos assurés, nos clients et nos partenaires. Pour atteindre ce but, notre cheval de bataille est l’excellence autant dans nos exécutions opérationnelles que dans notre politique de relation clients. Par ailleurs, nous comptons poursuivre notre chemin dans l’innovation pour servir nos assurés et être encore plus proche d’eux dans tous les moments importants de leur vie.

Quelles sont les parts de marché et les chiffres prévisionnels pour AtlantaSanad ?
AtlantaSanad Assurance est désormais le 2e assureur Non-Vie du marché marocain. Nous avons réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de près de 5 milliards de dirhams, ce qui équivaut à quelque 11% de parts de marché. Pour tout ce qui est prévisionnel, l’année est assez particulière, vu le contexte sanitaire et ses répercussions. Donc, je préfère ne pas me prononcer sur les prévisions de l’année 2020, mais plutôt sur nos ambitions. Si nous avons fusionné deux compagnies qui se portaient non seulement bien, mais qui affichaient, au fil des dernières années, des indicateurs plus performants que le marché, c’est pour aller encore plus de l’avant et créer l’assureur marocain de référence.

Comment la nouvelle entité a-t-elle géré l’aspect RH, y a-t-il eu un plan de départs ?
D’abord, je tiens à contextualiser les choses. Cette fusion n’est pas une nécessité. Elle survient suite à un choix stratégique dans le cadre du développement du Pôle finance du groupe Holmarcom. Donc si nous avons fusionné, c’était pour créer une compagnie plus grande, plus forte et plus ambitieuse et, dès le départ, nous avons décidé que cela ne se ferait pas aux dépens de nos collaborateurs. Aujourd’hui, c’est chose faite. Nous sommes, entre autres, riches de nos 650 collaborateurs, issus à la fois d’Atlanta et de Sanad. Une réorganisation a été évidemment nécessaire, mais sans aucun plan de départs et nous en sommes fiers. Cette réorganisation s’est faite sur la base de deux principes fondamentaux : la neutralité et l’équité. Pour assurer le principe de neutralité, nous avons fait appel à un cabinet externe spécialisé qui a œuvré sur la base de nos objectifs RH et en fonction des compétences des collaborateurs, dans une neutralité totale et absolue. Pour l’équité, elle fait partie de nos valeurs RH au sein du groupe. Donc, il va de soi que nous l’avons appliquée, comme à l’accoutumée, pour mettre en place le nouvel organigramme. Aujourd’hui, nous pouvons être fiers d’avoir une organisation qui regroupe les 650 collaborateurs dans le nouvel ensemble AtlantaSanad Assurance. Ce n’est pas tout : nous avons même des postes à pourvoir.

Quels sont les impacts de la Covid-19 sur la sinistralité, mais aussi le recouvrement et, par conséquent la solvabilité ?
À ce jour, nous avons pu observer des tendances mais nous ne disposons pas encore de chiffres. Il faudra attendre la fin du 3e trimestre pour avoir les données et pouvoir les analyser. Globalement, la période du confinement a connu une baisse de la sinistralité, mais il y a eu un retour à la normale avec le déconfinement.

Quels sont les axes du nouveau plan stratégique d’AtlantaSanad ?
AtlantaSanad hérite d’une longue et grande expertise de Sanad comme d’Atlanta. Notre plan stratégique s’inscrit globalement dans la continuité et est construit sur des objectifs de proximité et d’excellence. À titre d’exemple, il y a quelques années, nos deux compagnies se sont investies dans l’innovation et la digitalisation. Ce sont des chantiers que nous poursuivons avec une vision fondée sur le service client sous la houlette d’AtlantaSanad. Par ailleurs, notre nouvelle compagnie se retrouve avec un des plus grands réseaux propres d’assurances. Nous disposons de près de 400 points de vente couvrant le royaume. Être proche physiquement des assurés est aujourd’hui un fait. Mais notre objectif est d’assurer, d’un côté, à travers nos points de vente un service clients hors-pair et, de l’autre, d’offrir des produits et services adaptés aux besoins de nos assurés. Réussir irréprochablement le service après-vente est également un des challenges que nous nous fixons. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page