Éco-Business

Artisanat : coup de pouce aux plateformes d’e-commerce

Bonne nouvelle pour les artisans. Les conventions qui viennent d’être signées entre la Maison de l’artisan et des plateformes d’e-commerce vont leur permettre d’écouler plus facilement leur production. L’initiative visant à encourager les artisans locaux à se lancer dans la vente en ligne, pilotée par le ministère du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, à travers la Maison de l’artisan, donnera un coup de pouce appréciable au secteur. Lors de la cérémonie de signature, jeudi dernier, la ministre n’a pas manqué de rappeler que «cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts consentis par les pouvoirs publics pour limiter les impacts de la pandémie du coronavirus sur les secteurs socio-économiques, et notamment sur l’artisanat qui emploie près de 2,4 millions de personnes». Elle a ajouté que l’objectif était également de «promouvoir les produits artisanaux marocains et d’encourager les artisans à adhérer à la vente en ligne, et d’exploiter le potentiel offert par les plateformes de commercialisation digitale pour augmenter leurs chiffres d’affaires et leurs revenus».

Par ailleurs, sept partenaires, exerçant sur des marchés divers et ciblant une large gamme de produits d’artisanat, ont été retenus au terme de l’appel à manifestation. Il s’agit de Chic Intemporel, Jumia, Epicerie verte, My Tindy, Tribaliste, Anou et Gold In. Ce sont des plateformes généralistes, spécialisées dans les produits d’artisanat ou dans des marchés de niches, ainsi que des plateformes d’artisans ou de coopératives d’artisans issues notamment du milieu rural. Le ministère souligne aussi que les «artisans intéressés par cette initiative pourront intégrer la plateforme de leur choix et bénéficier de multiples services et avantages». En plus de la création gratuite de boutiques et de catalogues pour l’exposition de leurs produits, «les opérateurs auront un support et une assistance dans le cadre de l’inclusion numérique et le lancement de leurs activités de vente en ligne ainsi que des actions de formation dans le domaine de l’appui à la commercialisation», précise la tutelle.


Pour permettre à un maximum d’artisans de bénéficier de cette initiative, le ministère, la Maison de l’artisan et les plateformes partenaires prévoient de mener des actions de communication au profit des intéressés à travers le Maroc, en partenariat avec les chambres d’artisanat. «Les artisans profiteront de campagnes de communication et de promotion qui seront lancées par la Maison de l’artisan et les plateformes partenaires pour inciter les clients potentiels à l’achat des produits d’artisanat marocains, via ces canaux et ces plateformes. D’autres initiatives suivront pour améliorer la commercialisation des produits des artisans et diversifier les canaux de distribution», conclut le ministère. 

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page