Éco-Business

Aït Melloul : l’AMDL lance sa zone logistique

Les travaux d’aménagement in-site et hors-site ont été lancés dans le cadre du Schéma directeur régional des zones logistiques dans la Région Souss-Massa. Cette première tranche mobilisera 233 MDH dont 143 MDH dédiés aux travaux d’aménagement.

Sur une superficie d’environ 45 ha, l’amorçage de la première tranche de la zone logistique au sud d’Aït Melloul passe enfin au concret. L’Agence marocaine pour le développement de la logistique (AMDL) a lancé, mardi, les travaux d’aménagement in-site et hors-site de cette zone inscrite dans le cadre du Schéma directeur régional des zones logistiques dans la Région Souss-Massa. C’est au cours d’une cérémonie officielle que ces travaux d’aménagement ont été lancés, à la commune de Laqliaa, pour une livraison d’ici 18 mois.


Cette première tranche mobilisera un montant global de l’ordre de 233 MDH dont 143 MDH dédiés aux travaux d’aménagement. Ils seront entamés par le groupement d’entreprises déjà sélectionné alors que le reste de cette somme a été consacré aux études architecturales, la déviation de la ligne haute tension qui a mobilisé un montant de 1,7 MDH en plus de l’assistance technique (2,4 MDH), le laboratoire de contrôle (3,2 MDH) et d’autres frais liés à l’assainissement du foncier et aux autorisations (81 MDH).

Montage financier du projet
En vue de concrétiser ce premier projet logistique après l’acceptation de la distraction du terrain de la zone logistique du régime forestier à Aït Melloul par le ministère de l’Agriculture et la fixation du prix à hauteur de 75 DH/m2, soit 33 MDH pour la superficie précitée (45 ha), une convention spécifique a été préparée pour la réalisation de ce projet. Elle a défini les engagements financiers des différents partenaires, notamment les ministères de l’Économie et des finances et de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, qui ont mobilisé, à travers l’AMDL, l’équivalent de 250 MDH durant une période de quatre années (2020-2024).

Pour le reste, à savoir 100 MDH, cette somme a été injectée par le Conseil régional du Souss-Massa durant le même délai. S’agissant de la convention-cadre pour la mobilisation du foncier, elle a été signée, depuis le 13 mai 2014, à Zenata. Les Eaux et forêts devraient sécuriser l’assiette foncière sur laquelle est prévue cette plateforme logistique, alors que le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique se chargera de la mise en place du centre de formation logistique pour répondre aux besoins des investisseurs.

1re tranche : 5 espaces logistiques
Cette première tranche sera constituée de cinq types d’espaces logistiques à commencer par un parc logistique de nouvelle génération. S’agissant du second espace sous forme de parc PME/PMI et de stockage intermédiaire, il englobera des unités de bâtiments PME/PMI de 500 m2 en plus de bâtiments de stockage intermédiaire avec quai et des unités de 1.000 m2. Le troisième bloc, sous forme de grandes parcelles, sera constitué, pour sa part, de sites logistiques et industriels ainsi que d’un espace de stockage et de commercialisation des matériaux de construction.

En ce qui concerne le centre routier, ce quatrième bloc englobera un centre de commodité et sécurité en plus d’une station-service et un parking poids lourds d’environ 200 places. Pour le dernier bloc, à savoir le pôle d’accueil et services de formation, un hectare a été dédié, selon l’AMDL, à la réalisation de ce centre de formation par apprentissage et en alternance en plus de services administratifs, notamment aux entreprises et futurs acquéreurs ou loueurs.

Schéma des zones logistiques : deux zones à Agadir
Au total, le Schéma directeur des zones logistiques de la Région Souss-Massa prévoit le développement de deux plateformes sur des terrains appartenant aux domaines forestiers. Il s’agit de la zone d’Haliopolis/Tagadirt aux environs d’Agadir qui devrait être réalisée sur 70 ha et l’amorçage de la zone logistique au sud d’Aït Melloul étalée sur 172 ha, à travers le développement d’une première tranche sur une superficie d’environ 45 ha.

Les deux zones logistiques ont été déjà affectées dans le cadre du SDAU du Grand Agadir en plus du Programme de développement régional (PDR) du Conseil régional de Souss-Massa. Selon l’AMDL, 2/3 des investissements pour le développement de la première tranche de la zone logistique seront assurés par des développeurs privés. Aussi, les résultats de l’étude de marché avec plusieurs acteurs publics et privés, dont des clients cibles, a confirmé le choix du site au sud d’Aït Melloul pour accueillir ce projet qui devrait capter 11,82 MT de flux de marchandises de distribution, des produits agricoles, des matériaux de construction et de céréales en plus du flux de conteneurs.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page