Éco-Business

Agropole du Loukkos : démarrage des travaux de la première tranche

Les travaux d’aménagement de la première tranche de l’Agropole du Loukkos sont lancés. Le coût global du projet, qui couvre une superficie de 150 ha, s’élève à 457 MDH. Les investissements induits atteindront à terme quelque 3,5 MMDH et les emplois générés devraient s’élever à 7.500. 

L’Agropole du Loukkos entame ses travaux d’aménagement, prévus pour durer huit mois. Étalée sur une superficie de 50 hectares, la première tranche de ce projet a été lancée en présence de Mohamed Mhidi, wali de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Omar Moro, président de la Région, Bouassam El Alamine, gouverneur de la province de Larache, Mohssine Semmar, président du directoire de MedZ, filiale du groupe Caisse de dépôt et de gestion (CDG), ainsi que d’autres partenaires institutionnels.

Semmar a souligné que «l’agropole du Loukkos est un espace de nouvelle génération, qui permettra la cristallisation des investissements dans les industries agricoles, dans un environnement compétitif, grâce à des infrastructures aux normes internationales».

Le président de la région a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance de ce projet structurant tant attendu par les acteurs locaux, notant que cette agropole, qui verra le jour grâce à la volonté de tous les intervenants, comprendra plusieurs unités industrielles spécialisées dans les industries agro-alimentaires. Mobilisant une enveloppe globale de 457 MDH, ce projet structurant – visant à renforcer la valorisation des produits agricoles dans la vallée du Loukkos – devrait, à terme, générer un investissement induit de 3,5 MMDH et permettre la création de près de 7.500 emplois.

Sa mise en place a aussi pour objectif d’organiser le secteur agro-industriel, renforcer la valorisation des produits agricoles, promouvoir la compétitivité des entreprises agro-alimentaires, et offrir un cadre distinct aux opérateurs nationaux et internationaux, en facilitant l’accès à un foncier aménagé approprié.

Le projet de cette plateforme, qui s’étend sur une superficie de 150 ha, est réalisé dans le cadre d’une convention entre plusieurs partenaires, notamment les ministères de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, le ministère de l’Industrie et du commerce, le ministère de l’Équipement et de l’eau, le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Économie et des finances, le ministère délégué chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, le Conseil régional, la wilaya de la Région et le Groupe du Crédit agricole du Maroc (CAM).

À noter que ce projet est porté par MEDZ, forte de son expertise dans le secteur des infrastructures industrielles, en partenariat avec le Conseil régional de Tanger-Tétouan et le Crédit Agricole du Maroc, dans le cadre d’une société dédiée qui en assurera l’aménagement, la promotion, la commercialisation et la gestion.

La commercialisation va bon train
Pour ce qui est de la commercialisation, MEDZ affiche sa confiance par rapport à la capacité de l’Agropole du Loukkos à mobiliser un grand nombre d’acteurs affiliés au secteur agro-industriel, qui feraient de ce projet une véritable plate-forme régionale de référence pour le regroupement, la commercialisation, la transformation et la distribution de produits agricoles.

D’ailleurs, il est à noter que MEDZ a déjà établi des contacts avec plus de 50 investisseurs potentiels, dans des activités telles que la transformation des fruits et légumes, les activités de support, comme les industries d’emballage, ainsi que d’autres industries agro-alimentaires, pour prendre connaissance de leurs besoins, avant qu’ils n’obtiennent les autorisations nécessaires pour construire leurs unités, et ce parallèlement à la réalisation du projet.

Les composantes de l’Agropole
L’agropole est composé de quatre espaces, à savoir «l’Espace industries alimentaires», dédié aux activités industrielles, aux industries connexes, au transport, au stockage et aux showrooms ; le «Pôle Technologique», composé d’une pépinière d’entrepreneuriat, d’instituts de formation et d’un centre d’innovation ; le «Pôle Services», qui comprend les installations de services et d’exploitation ; et le «Qualipole alimentation», qui sera réalisé par le ministère de l’Agriculture sur une superficie de deux ha.

Le Qualipole, qui nécessitera un investissement de 80 MDH, abritera les laboratoires de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), de Morocco foodex ainsi que le centre régional des jeunes entrepreneurs agricoles (CRJEA) et plusieurs espaces communs. Il a pour objectif d’assurer un accompagnement de proximité aux producteurs en vue d’améliorer la qualité de leurs produits, et fournir des services d’analyse et de contrôle pour accéder aux marchés dans les meilleures conditions.

Il est à noter que l’Agropole du Loukkos fait partie d’un programme de sept agropoles situés dans six régions, lesquels constituent des piliers de la mise en œuvre de la stratégie «Génération Green 2020-2030», lancée en février 2020.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Dossiers d’investissement : réduction de 45% de la paperasse à partir de 2023



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page