Éco-Business

Agriculture: 350 opérateurs formés à l’utilisation durable des pesticides

CropLife Maroc déroule, depuis un an, un nouveau programme d’utilisation durable des pesticides qui a été officiellement présenté au public, vendredi dernier à Casablanca, lors d’une rencontre présidée par Redouane Arrach, Secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Prévu sur cinq ans, celui-ci a déjà formé en une année 285 conseillers agricoles et 350 agriculteurs aux bonnes pratiques phytopharmaceutiques. Les détails. 

Un nouveau programme d’utilisation durable des pesticides fait ses premiers pas dans l’agriculture marocaine. Mis en oeuvre depuis une année par CropLife Maroc, avec le concours de plusieurs partenaires, en l’occurrence l’Office national du conseil agricole (ONCA), le Centre anti poison et de pharmacovigilance du Maroc, l’Association marocaine des producteurs et exportateurs de fruits et légumes (APEFEL) et l’Association AgroTechnologies de Souss-Massa (AgroTech SM), celui-ci a été officiellement présenté en fin de semaine dernière à Casablanca, lors d’une rencontre présidée par Redouane Arrach, Secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

A cette occasion, Mohamed Chetaouni, président de CropLife Maroc a déclaré que «ce programme supporté par CropLife International sur cinq ans vise à protéger la santé humaine, protéger l’environnement et optimiser la production agricole à travers trois actions, à savoir : promouvoir une utilisation responsable et raisonnée des phytopharmaceutiques, réduire la dépendance à l’égard des pesticides hautement dangereux et encourager l’innovation».

Promouvoir l’utilisation responsable et raisonnée des pesticides
En matière de promotion de l’utilisation responsable et raisonnée des pesticides, deux grands pas ont été franchis. En concertation avec l’ONCA, 285 conseillers agricoles sont déjà formés sur les bonnes pratiques phytopharmaceutiques et 350 agriculteurs leaders dans leur région ont été également sensibilisés à ces bonnes pratiques et reçu des kits d’équipement de protection individuelle. «En 2023, nous ambitionnons de toucher 1000 agriculteurs», indique Chetouani.

L’année prochaine, Croplife compte aussi financer et mettre en œuvre un programme pilote de gestion des emballages vides de pesticides (EVP) dans la Région Souss-Massa. Ce programme servira de prélude à la création d’une filière nationale des EVP dont le plan d’action et les objectifs sont déjà définis. Pour commencer, l’ambition de CropLife Maroc est de collecter et d’incinérer 60 tonnes d’EPV en 2023.

L’année suivante, ce taux passera à 120 tonnes d’EPV collectés dont 100 tonnes incinérés et 20 tonnes valorisés. Toujours dans le volet promotion de l’utilisation responsable et raisonnée des pesticides, Croplife Maroc a deux autres ambitions : aider à la mise à niveau du circuit de distribution et de revente des produits phytopharmaceutiques pour qu’il soit en conformité avec la loi 34/18; et travailler de concert avec toutes les parties prenantes pour lutter contre les produits de contrefaçon.

Réduire la dépendance aux pesticides hautement dangereux
Concernant la réduction de la dépendance à l’égard des pesticides hautement dangereux, CropLife Maroc envisage de mener trois actions. D’abord, renforcer les capacités du Centre Anti-Poison et faire un diagnostic terrain sur la prise en charge des cas d’intoxication aux phytopharmaceutiques. Ensuite, encourager et accélérer l’homologation des solutions alternatives aux produits jugés dangereux retirés du marché. Et enfin, travailler avec l’Office national de la sécurité sanitaire des aliments (ONSSA) et toutes les parties prenantes pour l’élaboration des décrets et arrêtés complétant la loi 34/18 sur les phytopharmaceutiques.

L’innovation figure aussi en bonne place dans le programme de CropLife Maroc. Sur ce plan deux actions majeures sont programmées: appuyer la digitalisation du processus d’homologation des intrants agricoles (e-soumission) ; et collaborer avec des organismes de recherche internationaux, régionaux, locaux, et autres institutions de recherche pour mener des essais ainsi que pour encourager et promouvoir la recherche-développement sur les solutions alternatives aux pesticides existants, présentant moins de risques pour la santé humaine ou animale et pour l’environnement.


A propos de CropLife Maroc

CropLife Maroc est une association à but non lucratif, représentant l’industrie phytopharmaceutique. Elle a été créée en 1973. A l’époque, elle se dénommait AMIPHY ou Association marocaine des importateurs et formulateurs de produis phytosanitaires. En 2006, elle a changé de nom pour s’appeler CropLife Maroc, tout simplement parce qu’elle est devenue membre fondateur de CropLife Afrique Moyen-Orient, qui est elle-même membre fondateur de CropLife International. Elle est constituée de 24 sociétés, des plus connues au Maroc, qui commercialisent environ 80% des produits utilisés par le secteur des phytopharmaceutiques. Les membres sont des entreprises leaders sur le marché marocain de la protection des plantes, elles homologuent, distribuent et fournissent des produits phytopharmaceutiques de premier choix qui permettent aux agriculteurs marocains de protéger leurs cultures et d’améliorer leurs rendements tout en respectant l’utilisateur, le consommateur et l’environnement.

Aziz Diouf  / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page