Archives

BigBoss Summer Edition 2017 : Business et fun à Marrakech

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco
Hervé Bloch, fondateur du format «Les Bigboss»

Après la Crète en 2016, l’édition 2017 des BigBoss Summer  s’est déroulée du 9 au 11 juin à Marrakech. Grands groupes, startups, pépites de la French Tech, prestataires, pas moins de 630 décideurs français, pesant pour près de 35 milliards d’euros de chiffre d’affaires, ont pris part à cet événement dédié aux acteurs du digital. La rencontre a également été marquée par la participation d’une cinquantaine de dirigeants d’entreprises marocaines.

Fondé par Hervé Bloch, le format «Les BigBoss» prévoit deux rendez-vous chaque année (Les BigBoss Summer Edition en juin et Les BigBoss font du ski en décembre). Ces événements réunissent tout l’écosystème du digital, de l’e-commerce, l’e-retail et l’e-tourisme pendant un weekend mêlant le networking d’influence, le business et la fête. Cette fois, depuis Paris, deux avions ont été spécialement affrétés pour transporter les participants à cette nouvelle édition organisée par DGTV et Digilinx. Deux «speed meetings» ont été programmés dès l’arrivée à l’hôtel, le vendredi 9 juin. Pour ce 8e opus, le quatrième pour la déclinaison estivale, 4.700 rendez-vous one to one ont été organisés entre, d’un côté, plus de 350 dirigeants d’entreprises, nommés les BigBoss et, de l’autre, 100 prestataires et sponsors.


Le principe requis veut que chaque big boss s’engage à rencontrer au moins 14 prestataires, soit l’équivalent de 9 mois de rendez-vous, estime Hervé Bloch. Ce dernier recourt aux services d’un algorithme développé par ESV Digital pour organiser les rencontres les plus pertinentes et optimiser le retour sur investissement des sponsors. «En moyenne, chaque big boss signe 1,9 deal. Depuis la création du format, 25 millions d’euros de contrats ont été signés», souligne Hervé Bloch, fondateur de l’évènement et autoproclamé «Chef du Village BigBoss». Pour leur escale à Marrakech, les organisateurs ont invité une cinquantaine de dirigeants d’entreprises marocaines (responsables du digital, de marketing et e-commerce). La plupart d’entre eux garderont un bon souvenir des speed datings qui leur ont été réservés. «Rien qu’entre 17h00 et 19h00, j’ai eu l’occasion de rencontrer 14 prestataires venus proposer leurs solutions. J’ai constaté une grande différence entre le marché français et celui marocain. Les entreprises marocaines sont encore dans la généralisation au moment où celles françaises sont très spécialisées. Nous avons encore pas mal de chose à apprendre», affirme Hamza Aboulfeth, directeur général de Genious Communication, entreprise spécialisée dans l’hébergement de sites internet. «Sur les 14 offres, il y en a cinq qui m’ont particulièrement intéressé. Nous avons pu décrocher aussi deux bons prospects avec lesquels nous pourrons travailler», ajoute-t-il.

De son côté, le patron du premier site d’annonces gratuites au Maroc, Avito.ma, Larbi Alaoui Belrhiti, estime que l’événement des BigBoss a cette particularité de pouvoir identifier le besoin précis de chaque entreprise. Surtout que dans la vie réelle, les prestataires auront du mal à démarcher autant d’entreprises au cours d’un seul weekend, notamment les grandes firmes. «Quand l’activité d’Avito a démarré, nous faisons appel à un prestataire parisien. Aujourd’hui, vu qu’on ne trouve pas de prestataires au Maroc sur des besoins précis, nous nous retournons naturellement vers le marché français avec lequel nous partageons des liens de langue, de culture publicitaire, etc.», explique Alaoui Belrhiti. Ce dernier nous confie avoir fixé l’œil à Marrakech sur un prestataire français qui travaille sur les applications mobiles. «Plus de 80% de visiteurs de sites internet utilisent le téléphone mobile. Il s’agit d’une transformation récente et nous n’avons pas encore complètement développé l’expertise sur ce créneau précisément. Nous avons donc discuté avec ce prestataire la possibilité d’auditer nos services et nous aider à mieux mettre en avant nos applications», annonce le directeur général d’Avito. Fort du succès des éditions BigBoss Été et Hiver, Hervé Bloch compte lancer de nouvelles éditions cette fois-ci à caractère vertical, axées sur des métiers et réunissant 100 à 150 personnes. Lors d’une conférence de presse organisée samedi 10 juin à Marrakech, à laquelle ont pris part une dizaine de médias français spécialisés, celui que l’on nomme le «power networker» du digital français a déjà identifié trois verticales thématiques: Tourisme; Mode & Beauté, Bancassurance. 


Une édition marocaine, pourquoi pas ?

Hervé Bloch
Fondateur du format «Les Bigboss»

Les Inspirations ÉCO :  Comment est née l’idée des «Bigboss Summer Edition» ?
Hervé Bloch  :  Je suis fan d’un film culte en France qui s’appelle «les bronzés font du ski». Du coup, en décembre 2013, j’ai initié «Les big boss font du ski». Je voulais inviter au ski les grands patrons du digital. Cela a tellement bien marché que j’ai créé une déclinaison été. Depuis quatre ans, j’organise une édition l’hiver et une autre l’été.

Pourquoi avoir choisi Marrakech pour l’édition 2017 ?
Après les Alpes françaises, les Îles canaries, la Grèce, la Crète, nous avions envie d’avoir une petite touche d’exotisme. Le choix s’est porté sur Marrakech, une destination qui fait rêver beaucoup de Français. C’est la première que «les Bigboss» sort de la zone euro, non sans quelques difficultés de douane. Au final, nous avons une belle édition en couleurs, des palmiers, de la chaleur, en plein ramadan aussi. Comme l’évènement a une résonnance économique, nous avons invité une cinquantaine de dirigeants marocains.

Peut-on s’attendre à une édition 100% marocaine des Bigboss ?
Le Maroc est une destination économique majeure qui a l’avantage d’être francophone. Si nous avons une belle opportunité qui se présente à travers cette première édition, pourquoi ne pas faire un évènement dédié au Maroc, réunissant une communauté de décideurs exclusivement marocains avec des prestataires français que je connais bien et que j’anime tout au long de l’année. 

1 2Page suivante

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page