Opinions

Voici pourquoi le secteur de la location d’avions est résilient face au cycle d’inflation actuel

Par Ali Ben Lmadani
PDG ABL Aviation

Si les cycles d’inflation précédents ont profondément nui à certains, ils ont aussi été très profitables à d’autres. Il est fort à parier que le cycle inflationniste actuel qui entrave la reprise économique ne sera guère différent de ceux qui ont eu lieu auparavant.

Chez ABL Aviation, nous sommes profondément convaincus que ce cycle aura un impact négatif sur de nombreuses classes d’actifs, tels que les obligations ou les actions, lesquelles ont tendance à moins bien se comporter dans les contextes d’inflation. Cependant, nous pensons qu’un secteur tel que la location d’avions aura toutes les chances de profiter d’une telle conjoncture.

Certes, l’industrie du transport aérien est touché par la hausse généralisée des prix du pétrole, les actifs réels, tels que les avions, seront moins touchés par l’inflation étant donné qu’ils sont capables de générer des primes de rendement intéressantes. Non seulement l’inflation est susceptible d’aider à compenser la diminution de la valeur de revente des avions appartenant à des bailleurs au fil du temps, mais la possession d’un avion est également de nature à générer des revenus locatifs jusqu’à ce qu’il soit revendu.

Mais ce n’est pas tout ! Un peu comme pour l’immobilier, l’inflation entraîne également une hausse des prix avec le temps, y compris de la valeur d’un avion quand bien même ce dernier vieillirait, ce qui peut contribuer à compenser sa dépréciation. Dans le pire des cas, la valeur d’un avion se dépréciera plus lentement qu’en l’absence d’inflation.

Dans le meilleur des cas, elle pourrait permettre de vendre l’avion à une valeur plus élevée qu’à l’origine. Rappelons enfin que lorsque le leasing opérationnel d’avions fut lancé à la fin des années 1970 et au début des années 1980, les avions constituaient alors une énorme couverture contre l’inflation. Il y eut même des moments où, à cause de l’inflation, les avions furent vendus, à la fin de leur contrat de location de 10 ans, plus chers qu’ils n’avaient été achetés neufs. Le fait que l’aviation soit considérée comme une couverture contre l’inflation avait d’ailleurs fortement contribué à l’essor rapide des bailleurs d’avions dans les années 80.

A l’époque, les investisseurs faisaient carrément la queue pour entrer sur le marché. En conclusion, on peut donc affirmer, sans avoir à se tromper, que le secteur du leasing d’avions est suffisamment flexible pour résister à l’inflation ambiante, et ce, grâce à ses fondements mêmes, mais aussi grâce aux possibilités qu’il permet.

A ce titre, une société telle que ABL Aviation, qui ne cesse de proposer des solutions extrêmement innovantes à ses clients à travers le monde entier, possède toute l’agilité, mais aussi tous les ingrédients nécessaires pour offrir une résilience optimale face au cycle d’inflation qui sévit actuellement.

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page