Opinions

Edito : Vieillir dans la dignité

D’un million de personnes en 1970 à 4,5 millions en 2022, la part des seniors dans la population marocaine a progressé à un rythme annuel de 2,8% sur la période. Cela veut dire que notre population a «bien» vieilli au fil des ans. Les conditions sociales de cette catégorie ont-elles pour autant suivi ? L’on ne peut, hélas, en dire autant ou, du moins, la situation n’est pas vraiment telle que nous souhaiterions tous qu’elle soit. Car la vieillesse et la sénilité sont, malheureusement, encore synonyme d’exclusion sociale et de précarité pour bon nombre de nos compères.

Quelques pas ont été certes franchis au cours des années et nous célébrons la Journée internationale des personnes âgées avec des engagements, des conventions et d’autres actions de bonne volonté, mais du chemin reste encore à parcourir dans ce domaine. Ceci, d’autant plus que, comme le souligne le Haut-commissariat au plan dans ses récentes projections, l’effectif des personnes âgées devrait atteindre 10 millions de personnes, à l’horizon 2050. Leur poids démographique serait alors de 23,2%, au lieu de 12,2% actuellement.

Pratiquement, le quart ! Cela veut dire que près du quart des orientations sociales devrait prendre en compte les seniors, près du quart du budget social aussi, pourquoi pas ? Cela signifie, également, que l’attention accordée à cette catégorie de la population, en matière de stratégie sanitaire, doit être davantage renforcée. Et tenant compte du fait que les femmes âgées seront bien plus nombreuses, que leur espérance de vie est plus longue, d’après les mêmes projections, et que les conditions dans lesquelles les femmes vieillissent sont généralement moins bonnes par rapport aux hommes, une réflexion basée sur l’approche genre devrait aussi être menée.

Fort heureusement, la fibre familiale et solidaire est encore vivace chez nous, mais il n’en demeure pas moins qu’il en faut plus qu’une journée de célébration pour que la vieillesse dans la dignité soit le cas de tous.

Meriem Allam / Les Inspirations ÉCO

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page