Opinions

Tourisme : Bien… mais peut mieux faire (édito)

Paris, Barcelone, Dubai, Bali, Rio, Charm el Cheikh… Le tourisme a bel et bien repris aux quatre coins du globe : aux pieds de la Tour Eiffel, sur les Ramblas, dans les malls du Moyen-Orient, sur les plages…les foules sont bien là cet été, même si la Covid est toujours présente.

Cela est également le cas chez nous où le trafic aérien a repris son envol. Les principales destinations touristiques font un carton, avec plus de 1.140.000 arrivées durant le mois de juin 2022, ce qui représente une croissance de 5% par rapport à juin 2019 et de 235% comparé à juin 2021. Et c’est notamment grâce aux Marocains Résidant à l’Etranger, qui ont été 620.000 à revenir au bercail en juin que les voyants sont au vert.


La bonne nouvelle, c’est que les prévisions s’annoncent radieuses pour le mois d’août, où les arrivées devraient connaître une évolution encore plus importante. Optimistes, les professionnels, hôteliers en tête, prévoient des taux de remplissage compris entre 60 et 80% dans les principales destinations du Royaume. Rien que ça ! Jusqu’ici tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Sauf que deux facteurs pourraient (et doivent) renforcer le secteur durant cette période clé. Il faudra d’abord convaincre «encore plus» de touristes étrangers de choisir le Maroc comme destination pour leurs vacances estivales. Et ensuite, il sera impératif de booster le tourisme interne., qui constitue la pierre angulaire du secteur.

C’est d’ailleurs sur ce point précis qu’avait insisté Fatim-Zahra Ammor lors de son passage à L’invité des ECO en juin. La ministre du tourisme, de l’artisanat et de l’économie solidaire avait lancé un appel pour capitaliser sur ce segment en vue de dynamiser le tourisme national. Un pari difficile, mais pas impossible.

Meriem Allam / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page