Opinions

Le visage du nouveau Maroc se dessine

Il est évident qu’un tournant stratégique a été amorcé depuis le 10 décembre 2020, lorsque Donald Trump a annoncé que les États-Unis reconnaissaient la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Depuis ce jour, le Royaume a non seulement consolidé sa stratégie diplomatique, mais il a aussi fait front face aux intimidations et attaques de ses ennemis. Le discours du roi Mohammed VI à l’occasion du 68e anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple évoque une «agression délibérée et préméditée».

Il est évident que les progrès accomplis par notre pays font beaucoup de jaloux. Et ce qui a été réalisé pour lutter contre la Covid-19 en est l’un des exemples les plus forts. Aujourd’hui, plus d’un tiers de la population a reçu deux doses de vaccin. Si l’on observe les chiffres chez nos voisins algériens, moins de 2% de la population est complètement vaccinée… C’est tout sauf un hasard si le Maroc est donc en tête des pays africains ayant administré le plus de doses de vaccins anti-Covid-19 à leurs populations.


Malgré les nombreuses attaques, le Royaume continue de proposer un dialogue plus serein à l’Algérie. Dans son discours, le roi souhaite une «étape inédite» dans les relations avec l’Espagne. Le Souverain rappelle que «le Maroc a changé parce qu’il n’accepte pas que ses intérêts supérieurs soient malmenés, mais il s’attache à fonder des relations solides, constructives et équilibrées, notamment avec les pays voisins». C’est là toute la force du Royaume qui ne se renferme pas sur lui-même, s’ouvre aux autres, tout en se protégeant avec force et conviction. Les prochaines élections conforteront, à coup sûr, le visage du nouveau Maroc.

Hicham Bennani / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page