Opinions

Iconoclaste…

Un article que j’ai lu hier sur les savants musulmans à travers l’histoire m’a encore donné à réfléchir ; jugez-en : Durant le Moyen Âge, ces savants avaient probablement des centaines d’années d’avance sur leurs homologues européens. Ils ont fait d’innombrables découvertes et ont écrit de nombreux livres sur la médecine, la chirurgie, la physique, la chimie, la philosophie, l’astrologie, la géométrie et dans divers autres domaines. Les plus célèbres sont Al-Farabi, Al-Battani, Ibn Sina, Ibnou Rochd, Ibn Battouta, Al khwârizmi l’inventeur de l’algorithme, Ibn Khaldoun, Ibnou al haytham, Jaber Ibnou hayyan, Abbas Ibn firnas… S’il est certain que la majorité de ces érudits, même s’ils sont musulmans, ne viennent pas de la péninsule arabe mais plutôt de la Perse et de l’Afrique du Nord, force est de constater que la civilisation arabo-musulmane n’est plus à l’avant-garde de la science. Qu’est-ce qui s’est passé depuis ? Sachant que les milieux de recherche occidentaux pullulent de chercheurs musulmans, pakistanais, hindous et marocains, entre autres… Ce n’est certainement pas un problème génétique ni d’infériorité de race ! Une première réflexion qui mériterait plus d’approfondissement serait une relation de cause à effet entre cette léthargie scientifique et une régression sociétale manifeste avec de moins en moins de tolérance et d’épanouissement d’esprit nécessaires pour être les dignes héritiers de nos aïeux. Demain, je parlerai de l’assemblée générale de la fédération de football, une manière de parler d’autres érudits d’un genre différent…
Iconoclaste un jour, iconoclaste toujours…



Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page