Opinions

Enfin du vert dans nos villes !

Ils manquent cruellement à nos villes, mais plus pour longtemps, semble-t-il. Les espaces verts bénéficieront enfin d’un cadre normatif. Certes, il est encore tôt pour imaginer que nos cités ressembleront aux grandes métropoles du monde. Néanmoins, le fait que le gouvernement travaille sur une première fournée de sept villes est déjà un bon départ en soi. Pour autant, il s’agira de faire en sorte que ces espaces verts ne soient pas uniquement des carrés de verdure jonchés de plantes. Ces sites devraient être à même d’offrir un certain apport en oxygène et de constituer des espaces adaptés aux sorties récréatives.

À Casablanca, par exemple, ce ne sont pas les habitants qui démentiront l’intérêt de ces espaces. Pour de nombreuses familles, il devient presque impossible d’emmener ses enfants jouer en plein air ou pratiquer le sport, à zéro dirham. Cela, sans compter la morosité urbanistique causée par la prédominance des blocs de béton, qui sont très loin de toute cohérence architecturale, mais cela est une autre affaire ! Pour revenir aux critères paysagers des villes, il est nécessaire de souligner le rôle qui incombera aux autorités locales afin de faire respecter ces nouveaux plans d’aménagement vert et de veiller à leur entretien, mais aussi à la sécurité des lieux.


S’agissant des nouveaux sites à implanter, la tâche technique semble plus ou moins claire. En revanche, les choses se compliqueront certainement dans les périmètres ‘’bouclés’’ où il faudra «incruster» des espaces verts. Un travail de ratissage s’imposera alors, au fil des mètres carrés, pour agrémenter arrondissements et communes. Le chantier est loin d’être fantaisiste ou superflu. L’orientation durable prise par le pays depuis quelques années l’impose, et les leçons retenues de la période de confinement vécue cette année le prouvent : les espaces verts sont loin de faire office de cerise sur un gâteau. Les pros du marketing, ayant travaillé sur le secteur immobilier, notamment depuis l’avènement de la crise sanitaire, ont si bien compris cette donne qu’ils ont surfé dessus pour vendre les projets immobiliers de leurs clients. Et ça a marché !

Meriem Allam / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page