Opinions

Édito. Contrôle-qualité

Alors que le monde se remet péniblement du cauchemar pandémique, le secteur touristique marocain s’affirme comme modèle de résilience et de renouveau. À fin mai 2024, le Maroc a accueilli 5,9 millions de touristes, soit 770.000 visiteurs de plus qu’en 2023.

Ce n’est pas seulement une reprise, c’est une renaissance. La dynamique exceptionnelle est corroborée par des chiffres très parlants : en 2023, les investissements touristiques ont atteint 8 MMDH, 135 nouvelles unités d’hébergement ont ouvert leurs portes et l’initiative «Go Siyaha» affiche des résultats très positifs.

En gros, les voyants sont au vert, mais… le succès touristique ne saurait se mesurer uniquement en chiffres. La qualité des prestations et de l’accueil est cruciale.

Même la ministre le concède, soulignant qu’il est «crucial d’offrir une expérience touristique de haute qualité pour fidéliser les visiteurs et en attirer de nouveaux».

L’expérience client, cruciale, est donc le défi lancé par la tutelle aux opérateurs hôteliers. Il s’agit d’améliorer la qualité de service et d’accueil des touristes, toutes origines confondues.

Et alors que notre pays se prépare à accueillir des événements majeurs, pour ne citer que la Coupe du monde de la FIFA en 2030, l’opportunité est historique pour renforcer l’infrastructure touristique, offrir une hospitalité de classe mondiale et attirer des millions de visiteurs supplémentaires. Tout se jouera sur ce point !

Meriem Allam / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

Évolution des prix des fruits et légumes à Casablanca



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page