Opinions

Crise de l’emploi, mode d’emploi

EDITO. Les chiffres ne mentent pas. Entre 2017 et 2019, le gouvernement n’a pu atteindre qu’un modeste taux de réalisation de 52% sur les prévisions annoncées en matière de création d’emplois. C’est donc un constat d’échec cuisant que l’Exécutif essuie sur ses promesses liées au marché de l’emploi. Elle est loin, l’époque où le gouvernement affichait sa confiance en ses capacités à démêler l’épineuse question du travail au Maroc. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, et la conjoncture a donné raison aux plus sceptiques qui doutaient fort qu’El Otmani puisse ajouter au bilan de son mandat un taux de réalisation d’objectif proche des 100%, dans le cadre du programme Moumkin. Oui, la Covid-19 est passée par là, dira-t-on, mais avant cette crise, étions-nous seulement bien partis pour créer les 1.200.000 jobs prévus ? Rien n’est moins sûr. Avouons-le, concrétiser l’insertion professionnelle de 200.000 personnes par an est une démarche des plus honorables, mais elle reste ô combien compliquée. Si les bases nécessaires ne sont pas préalablement posées, les engagements en matière d’emploi ne resteront rien de plus qu’un vœu pieux, quels que soient la popularité, la volonté ou encore les efforts fournis par n’importe quel gouvernement. C’est une question de priorités. À titre d’exemple, l’on ne saurait parler de performance en la matière sans dénouer la question cruciale de l’adéquation formation–marché de l’emploi ou avoir complètement remis à plat le dispositif réglementaire encadrant le travail… Il s’agit, en fait, de plusieurs chantiers étroitement imbriqués, qui servent trois grandes finalités : fédérer les différents partenaires sociaux autour d’une mise à niveau «apolitique» du marché du travail, assurer l’égalité des chances et fluidifier les mécanismes d’insertion professionnelle dans les secteurs public et privé. Du potentiel humain, le pays en a. En revanche, c’est d’une approche transversale qu’il faudra faire preuve afin de mettre plusieurs dossiers stratégiques au service de l’emploi, et partant, du citoyen, de l’entreprise et de la croissance.

Meriem Allam / Les Inspirations Éco


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page