Opinions

Covid-19 : les gagnants et les perdants

EDITO. Il peut sembler ironique de voir à quel point les répercussions de la Covid-19 se sont avérées disparates. Quand certaines activités ont connu un rush sans précédent, en plein confinement, d’autres secteurs sont à peine parvenus à subsister sous la perfusion des aides octroyées par l’État. Et, aujourd’hui, alors que des segments comme la pharmaceutique et l’e-commerce récoltent les fruits de la montée en cadence observée sous l’effet de la crise et des mesures sanitaires, des opérateurs dans le textile, l’événementiel, le tourisme ou encore d’autres secteurs exportateurs cherchent à se relever avant que le dépôt de bilan ne soit inévitable. Même chez les individus, cette crise est loin de peser de la même manière sur leur quotidien.

Suivant la logique de cause à effet, les Marocains travaillant dans des entreprises structurées et solides, en particulier des multinationales (si l’on s’en tient à l’enquête de Diorh-Mercer), ont évidemment moins ressenti les remous de la crise. Les salariés de TPME, les professionnels du secteur libéral ou ceux opérant dans l’informel ont, en revanche, lourdement encaissé la facture des effets psychologiques et économiques induits par le contexte pandémique. Malgré des niveaux de résilience différents, une chose est sûre : l’écosystème économique ne répond actuellement plus qu’à une seule donnée, à savoir la courbe d’évolution de la situation épidémiologique. Dès que celle-ci frémit, la stabilité de millions de structures économiques, et par là de citoyens, s’ébranle. Une sorte d’effets yoyo et domino conjugués à la fois, puisant leur force dans les aléas conjoncturels de la Covid-19, et faisant que tout pronostic sur l’évolution de la situation ne serait que pur tâtonnement dans l’état actuel des choses.

Meriem Allam / Les Inspirations Éco

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page