Opinions

Besoins maîtrisés

Peut-on s’attendre à une sortie à l’international pour le Trésor d’ici la fin d’année ? Rien n’est moins sûr. En tout cas, son besoin de financement brut pour le dernier mois de 2023 devrait se situer à près de 36,9 milliards de dirhams (MMDH), selon les estimations de l’un des plus importants brokers de la place. Si ce chiffre est composé du reliquat de financement du déficit budgétaire et des arriérés du Trésor, estimés à 28,4 MMDH, il comporte également le reliquat cumulé des tombées du Trésor restantes d’ici la fin d’année pour 8,6 MMDH.

Pour couvrir ces besoins, le gouvernement n’aura d’autre choix que de se financer sur le domestique ou d’envisager un emprunt obligataire international, voire les deux.

C’est justement ce qui est prévu. Comme inscrit dans la loi de Finances 2023, la plus grande part (20,7 MMDH) devrait provenir du marché international. Le recours à l’eurobond ou l’eurodollar ne serait donc pas à écarter. L’Exécutif en a surpris plus d’un par le passé avec des sorties surprises pour profiter des bonnes conditions du marché à l’international. Et pour financer le reste de son besoin annuel (16,2 MMDH), le Trésor se retournera, comme à l’accoutumée, vers le marché domestique. Compte tenu de son niveau confortable, il pourra y maîtriser son offre de bons du Trésor pour le reste de l’année 2023 et ainsi mieux anticiper le prochain exercice.

Moulay Ahmed Belghiti / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page