Opinions

À la hauteur des ambitions

Une charte de l’investissement, mais encore ? Comment s’assurer que le déploiement des dispositions contenues dans ce cadre, répondra parfaitement aux grandes ambitions qui ont guidé sa conception ? Passée la phase de la réflexion, des débats, de la conception, de l’adoption… l’heure est au verrouillage. Verrouiller la traduction opérationnelle des instruments prévus par la charte. Un aspect, apprend-on, auquel l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) accorde une extrême importance.

C’est ainsi qu’un manuel de procédures relatif à la charte de l’investissement serait actuellement dans le pipe et devrait prochainement voir le jour. Certaines sources soufflent que le gouvernement se donne un délai de quelques mois, au maximum, pour activer ce cadre réglementaire. Mais ce n’est pas tant ce manuel, à proprement parler, qui garantira définitivement la bonne application des procédures tracées par la charte. Car, il faut également que l’ensemble des acteurs en charge de faciliter l’acte d’investir s’engage dans la dynamique portée par cette même charte. Chaque détail, chaque scénario devra être anticipé, explicité… Le parcours de l’investisseur devra être parfaitement fluidifié et simplifié et ce quel que soit le créneau dont il s’agit.

Le volet de l’évaluation des projets, celui des procédures de déboursement des primes et avantages, celui de l’audit des projets… devront être minutieusement détaillés pour garantir les intérêts à la fois de l’État et du porteur de projet. Durant la période d’attentisme qui a précédé l’entrée en vigueur de cette charte, on a bien vu à quel point les attentes étaient grandes. Les balises sont aujourd’hui posées et la déclinaison opérationnelle devra être à la hauteur des ambitions nationales en matière de Doing Business.

Meriem Allam / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page