Maroc

Une fille violée, torturée et tatouée contre son gré… La toile n’a pas été unanime

 

Le viol en réunion d’une jeune femme à Oulad Ayad par 15 personnes du même douar secoue la toile.


Le Maroc demeure sous le choc après la diffusion d’une interview de Chouf tv avec la victime de viol. Khadija, 17 ans, raconte ce qu’elle a subit, pendant deux mois lorsqu’elle a été kidnappée. D’abord violée en réunion dans un terrain vague, elle est ensuite emmenée dans une maison, où ses tortionnaires la livraient à d’autres hommes contre de l’argent.

«J’ai essayé de m’échapper plusieurs fois, mais à chaque fois on me rattrapait et on me battait. Ils me torturaient, ils ne me donnaient ni à manger ni à boire et j’avais même pas le droit de prendre une douche», a annoncé Khadija lors de son interview.

L’affaire a suscité l’émoi au Maroc. Une majorité de messages en soutien à la victime se sont multiplié sur la toile en utilisant le Hashtag #كلنا_خديجة « Nous sommes tous Khadija ».

Ainsi, un appel a été lancé sur les réseaux sociaux afin de collecter de l’argent pour aider la jeune fille à subir des interventions chirurgicales et à avoir un suivi psychologique.

En espérant atteindre plus de personne, @artbynada a publié un dessin qui illustre l’histoire de Khadija.

 

 

 

 

 

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page