Maroc

Tourisme : les nationaux sauvent la saison estivale à Agadir

Malgré le contexte sanitaire incertain, les touristes nationaux se sont rués sur Agadir. La station a, en effet, attiré 3,12% d’estivants par rapport à août 2019. Toutefois, avec la fin des vacances et la fermeture des plages, la destination retombe dans la léthargie .

À quelques semaines de la fin de la période estivale, dans la station balnéaire d’Agadir, les chiffres témoignent de performances à nuancer en fonction de la capacité globale de la destination, estimée actuellement à 33.109 lits. Et il est nécessaire de mentionner que les restrictions dans d’autres destinations comme la situation sanitaire jugée rassurante à Agadir durant la période estivale, en plus du lancement de la campagne promotionnelle par le CRT d’Agadir Souss-Massa en partenariat avec l’Office national marocain du tourisme, ont favorisé une consommation touristique plus soutenue que prévue. En témoigne la demande qui a évolué durant le mois d’août à hauteur de 3,12% par les arrivées touristiques nationales. De ce fait, la destination Agadir a attiré durant ce mois d’août 85.335 touristes nationaux contre 82.752 ressortissants marocains lors du mois d’août 2019, soit 2583 touristes supplémentaires. Les nuitées ont été également au rendez-vous, avec une baisse minime de l’ordre de 0,27%, soit 323.859 nuitées générées par les nationaux en août 2020 contre 324.729 nuitées durant la même période en 2019.

79% de la capacité ouverte en août
Cependant, le gain de fréquentation n’a pas satisfait l’ensemble des établissements classés de la destination. Contexte oblige, 21% de la capacité totale de la station est restée fermée, soit près de 21 unités touristiques classées durant le mois d’août, alors que 79% était opérationnelle, soit l’équivalent de 81 hôtels d’hébergement classés à Agadir. Par conséquent, la destination a enregistré un taux d’occupation de l’ordre de 31,13 % durant le mois d’août 2020 contre 75,60% lors de la même période en 2019, soit une variation de 58,83%. Dans le détail, ce sont les résidences touristiques qui ont tiré leur épingle du jeu à hauteur de 40,18%, suivies par les hôtels 2 étoiles (36,23%), en plus des hôtels 4 étoiles (33,73%) et les unités classées 5 étoiles (30,59%). Le reste a été partagé entre les hôtels classés 3 étoiles et les villages de vacances. En comparaison avec le mois de juillet, à peine 18% de la capacité a été opérationnelle avec un taux de remplissage uniquement de 8%.

Les hôtels au nord d’Agadir ont fait le plein
Compte tenu de cette situation, il est à noter que ce sont les établissements classés situés au nord d’Agadir, notamment à Taghazout et Imi Ouddar, qui ont consolidé leur part de marché lors de cette période puisqu’ils ont affiché complets durant cette saison. Durant le mois de juillet 2020, la station balnéaire du plan Biladi « Lunja Village » à Immi Ouddar a réalisé le meilleur taux d’occupation (60,40%) de la destination Agadir et sa région, alors que la station ne constitue que 1,8 % de la capacité totale de la destination. Dans ce sens, le complexe a réussi a générer 20% des nuitées globales avec un remplissage similaire durant le mois d’août. Il est suivi par l’hôtel Paradis plage et d’autres hôtels de la station balnéaire d’Agadir. Par contre, seulement, 2523 touristes étrangers ont visité la destination, alors que durant la même période, 67.134 touristes étrangers ont visité la destination Agadir, soit une perte de 64.611 touristes étrangers.

Septembre signe le retour à la crise
Par ailleurs, bien que la saison d’été ait été globalement sauvée, la situation est revenue à la case de départ avec le retour des mesures restrictives au niveau de la station balnéaire d’Agadir et la fermeture, depuis la semaine dernière, des plages, restaurants et cafés à partir de 23h et 22h, en plus de Souk El Had. En réponse à cette fermeture, une association de surf a publié une pétition à l’issue de cette décision, afin d’adopter le concept des plages dynamiques à Agadir tout en respectant les mesures sanitaires, notamment la distanciation sociale et le port du masque. Il consiste à limiter l’accès aux types d’activités telles que la baignade, la pratique de surf, la course à pied, la marche ou la pratique de cours de surf… Pour le mois de septembre, les performances touristiques devraient s’inscrire dans le contexte de crise sanitaire déclenché depuis le mois de mars et la fin de la période des vacances, avec le départ des nationaux.

Nadia Fettah Alaoui attendue à Agadir
Plusieurs hôtels classés devront fermer leurs portes au cours de ce mois, puisque aucune date n’est communiquée concernant l’ouverture des frontières et des aéroports. Quant à la situation des hôtels à la mi-septembre, 66% des établissements sont encore ouverts, plus particulièrement les résidences touristiques, tandis que 34% sont fermés. Par ailleurs, après sa rencontre avec les professionnels de la destination Marrakech, la ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui, est attendue à Agadir pour discuter de la relance touristique. Pour le moment, aucune date n’a été communiquée, compte tenu de la situation sanitaire dans la région.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page