Maroc

Tourisme : bientôt une sortie de crise au Maroc ?

Le Club des dirigeants Maroc organise, le 20 mars, la première édition du «Tourism Now». Le focus sera fait sur la disruption au service de la relance touristique.

Comment sortir de la crise et comment transformer la Covid-19 en opportunité de renouveau pour le secteur ? C’est à ces deux questions que des professionnels du tourisme, qui prendront part à la première édition du «Tourism Now» entendent répondre. L’évènement, programmé le 20 mars prochain à Marrakech par le Club des dirigeants Maroc, réunira des opérateurs nationaux et internationaux mais aussi des partenaires tels que l’Université Cadi Ayyad de Marrakech et le Centre de résilience des chercheurs et experts en tourisme. Le point focal de cette rencontre sera celui de « la disruption au service d’une relance touristique». Les challenges de cette activité sont en effet nombreux, amplifiés par les répercussions de la crise sanitaire, si bien qu’aujourd’hui, le secteur du tourisme marocain est considéré par le Fonds monétaire international, comme le quatrième le plus durement touché au monde.


C’est pourquoi, «l’objectif est de remettre la durabilité et l’inclusion sociale et économique comme leitmotive, ainsi réunir des professionnels et des universitaires pour présenter le meilleur scénario de relance d’une manière concertée», explique-t-on auprès du le Club des dirigeants Maroc. La relance doit, en effet, être amorcée en urgence afin de sauver les meubles en prenant en compte une donnée majeure: celle de la durabilité. Cette notion figure, justement, parmi les volets du programme de l’événement. En effet, des workshops traitant de sujets tels la durabilité au service de la disruption touristique, l’inclusion et disruption: nouveaux paradigmes pour une destination durable, La durabilité et le digital, l’expérience inclusive au service de la durabilité… «De nombreux observateurs gardent espoir pour l’année à venir, certains y voyant une belle opportunité de transformer le secteur du tourisme marocain», explique le Centre des dirigeants Maroc, précisant que Tourism Now «augure pour sortir de la crise que les professionnels avancent en marche serrée pour la conquête des marchés cibles du tourisme marocain». 

Les voyants au rouge

Cette rencontre prend pour toile de fond, la morosité de l’activité touristique engendrée par l’avènement de la pandémie de la Covid-19. Entre janvier et novembre 2020, en effet, les revenus du tourisme national ont baissé de 51 %. Le pays recense l’arrivée de 142.000 touristes seulement, traduisant une chute de 82 % comparativement à la même période de l’année précédente. La majorité des arrivants étaient des Marocains résidant à l’étranger. Pendant la grande saison estivale, la baisse était de 98 % dans le rang des touristes étrangers et de 56 % des résidents. Concernant la perte d’emploi, ils sont plus de 35 % des travailleurs du tourisme à avoir perdu leurs emplois et, donc, leurs revenus. Les statistiques ont montré que les revenus ont baissé de 80 % en moyenne dans les entreprises marocaines de tourisme. Par ailleurs, l’espace aérien marocain est resté fermé, en dehors de quelques vols exceptionnels auxquels sont admis les touristes ayant une réservation d’hôtel. Le tourisme, un des principaux pourvoyeurs de l’économie nationale, avec environ 2 millions d’emplois directs et indirects, participe à hauteur de 11% du PIB national et mobilise près de 80 milliards DH de recettes voyages en devises par an.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page