Maroc

Souss-Massa se présente forte avec ses atouts

À l’image de la région, la 8étape de La Caravane des Régions (LCDR), organisée par le quotidien Les Inspirations Eco, a été exceptionnelle à plus d’un titre. Le Souss-Massa avec un potentiel économique très attractif a donné rendez-vous aux investisseurs et aux dirigeants politiques lors de cette conférence tenue à Agadir le jeudi 23 février.

Initiative devenue une tradition louable, la conférence de La Caravane des Régions a connue la participation d’une forte délégation d’hommes d’affaires saoudiens. Ces derniers sont venus ont suivis, attentivement, les différentes présentations et n’ont pas hésité à désapprouver certains obstacles, notamment, pour l’acquisition du foncier.


Pour le vice-président saoudien du Conseil d’affaires maroco-saoudien, Ali Borman Al-Yami, les échanges entre les deux pays n’est pas à l’image des relations historiques qui lient le Maroc et l’Arabie Saoudite. De son côté Khalid Benjelloun, le président marocain du Conseil d’affaires maroco-saoudien, a estimé qu’il est urgent d’établir une ligne maritime entre le Maroc et l’Arabie Saoudite pour mieux servir les échanges, particulièrement, les exportations marocaines agricoles.

Présidée par le Wali de la région de Souss-Massa, Zineb El Adaoui, cette conférence de la LCDR a été une occasion pour rediscuter la philosophie de la régionalisation et ses atouts sur les 12 régions du Maroc et sur l’économie nationale. Pour Zineb El Adaoui, le Souss-Massa a été l’une des premières régions à initier les dispositifs de la régionalisation. Et de souligner que Souss-Massa va adopter en mars prochain lors de la session ordinaire du Conseil de la région un nouveau plan de développement de la région.

Brahim Hafidi, le président de Souss-Massa a affirmé dans ce même ordre d’idées que ce nouveau plan de développement s’étalera sur les 5 prochaines années et mettra l’accent sur les trois piliers économiques de la région, à savoir, l’agriculture, le tourisme, la pêche.

De son côté, Khalil Nazih, le directeur du Centre Régional d’Investissement (CRI) qui participe à hauteur de 8% au PIB national n’a pas encore assouvie son potentiel. Ceci dit, le Souss-Massa offre le meilleur climat des affaires selon le classement de la Banque Mondiale, Doing Business 2017.

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page