Maroc

Souss-Massa : de nouveaux administrateurs à la SDRT

À l’issue du mandat de cinq administrateurs, l’assemblée générale ordinaire de la SDR, instituée par l’article 145 de la loi organique n° 111.14 des régions, a procédé à un changement dans son tour de table. Les détails de cette opération. 

Dotée d’un capital social de 21,5 MDH, la Société de développement régional touristique (SDRT) Souss-Massa, instituée par l’article 145 de la loi organique n° 111.14 des régions, a tenu en visioconférence, en ce début de semaine, son assemblée générale ordinaire (AGO) et son conseil d’administration (CA). L’ordre du jour de l’AGO a porté sur la constatation de la fin du mandat de cinq administrateurs et leur remplacement, ainsi que sur la désignation d’un nouveau CA. Pour rappel, le tour de table de la SDR, en fonction du schéma de prise de participation, est constitué de six actionnaires qui composent son CA, à savoir le Conseil régional Souss-Massa, le ministère du Tourisme et celui de l’Intérieur, la Commune urbaine d’Agadir et les Chambres régionales du commerce et d’artisanat. C’est ainsi que Nadia Fettah Allaoui, ancienne ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, qui avait elle-même succédé à Mohamed Sajid, a été remplacée par Fatim-Zahra Ammor, la nouvelle ministre. De même, Karim Achengli, actuel prédisent du Conseil régional de Souss-Massa a remplacé Brahim Hafidi, président sortant. Salah El Malouki, ancien président de la commune urbaine d’Agadir a été remplacé par Mostafa Bouderka, premier vice-président du conseil communal, et Karim Achengli, ancien président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Souss-Mass, a cédé sa place à Said Dor, le nouveau titulaire. Quant à Abdelhak Arkhaoui, il a remplacé Affane Benbouaida, en tant que président de la Chambre d’artisanat Souss-Massa.

Le bilan d’activités  présenté au CA
Cette assemblée extraordinaire a été suivie par le Conseil d’administration (CA) de la SDR, lequel est présidé par Ahmed Hajji, wali de la Région Souss-Massa. Au cours de ce Conseil, l’état d’avancement du plan d’action de la SDR a été présenté aux administrateurs. Après avoir examiné les comptes annuels de l’exercice 2021, le CA a arrêté les états de synthèse dudit exercice et a fixé les projets de résolution à soumettre à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire (AG0).

Ainsi, Abdelkrim Azenfar, directeur général de la SDR Tourisme Souss-Massa, a présenté au CA le bilan des réalisations de la société au titre de l’exercice 2021 ainsi que le plan d’action et le budget 2022.

Le bilan d’activités de la SDR, au titre de l’exercice 2021, a été marqué par l’avancement et la concrétisation de plusieurs projets déjà lancés ainsi que par la présentation de nouveaux projets touchant différents territoires de la Région. Au-delà du fait que la SDR est maître d’ouvrage dans le cadre du Programme de développement urbain (PDU) d’Agadir sur la période 2020-2024, essentiellement à travers la réhabilitation du site historique de la Kasbah d’Agadir Oufella et ses abords, la SDR accompagne aussi l’écosystème touristique régional dans le cadre de la rénovation des établissements hôteliers d’hébergement touristique, y compris l’arrière-pays.

Sur ce dernier point, le programme de développement du tourisme rural a été étendu à d’autres sites et territoires de la région. Il s’agit de l’aménagement de la grotte de Wintimdouine et la Vallée du Paradis dans le Pays d’accueil touristique d’Ida Outanane (PATI) et des Palmeraies d’Ait Mansour et de Tiout. Il s’agit aussi de l’aménagement de l’aire de repos à Ighir Ifrane, à Ida Ougnidif ainsi que la réhabilitation du grenier collectif «Ighir Ifrane» à Ida Ougnidif et l’installation de kiosques d’information à Agadir, Taroudant et Tafraout.

La SDR, aménageur-développeur

De surcroît, la SDR assure désormais la mission d’aménageur-développeur au niveau de plusieurs zones. Tout d’abord, la zone d’Anchor Point et la zone d’Imsouane en plus de l’aménagement de la corniche de Taghazout. Aménagée sur un terrain forestier au nord de Taghazout, l’aménagement de la 1re tranche de la zone touristique d’Anchor Point a été confié par la SDR à un groupement de sociétés, pour un montant de 21,2 MDH.

L’aménagement de la zone, qui nécessite au total un budget de 54 MDH, permettra la création de 670 lits via la réalisation de 4 Surf lodges, 2 Eco cabanes à location, en plus de 3 hôtels, 3 Surf School & hôtels et un Skate Park hôtel. La SDR se charge aussi de la réalisation de la promenade du village de Taghazout pour un coût estimé à 36 MDH. La nouvelle corniche de Taghazout s’étendra sur une longueur de trois km et reliera l’actuelle promenade existante de la station de Taghazout Bay à la résidence hôtelière «La Source».

Pour sa part, l’aménagement de la nouvelle Unité touristique d’Imsouane permettra de doter la zone d’Imsouane de 1.100 lits et 751 couverts à travers la programmation de 12 établissements d’hébergement touristique. Il s’agit aussi de l’aménagement de la Forêt récréative «Mouanou» sise dans la commune d’Aglou relevant de la province de Tiznit, qui s’étend sur une superficie de 24,35 ha, pour un investissement de 50 MDHS.

Ce projet proposera des parcelles destinées à accueillir des parcs de loisirs et des activités diverses d’animation, en respect des ressources forestières. La SDR se charge aussi de l’aménagement du Parc animalier et de loisirs à Drarga relevant de la préfecture d’Agadir Ida Outanane sur un terrain du domaine forestier d’une superficie de 132 ha, en plus de l’aménagement de la corniche d’Aglou dans la province de Tiznit, sur 5,3 hectare et une façade sur l’océan atlantique de 4,5 km avec une zone d’animation touristique.

Par ailleurs, le plan d’action 2022 prévoit aussi la mise en œuvre des études et projets lancés en 2021 et le développement de nouveaux programmes sur d’autres territoires touristiques, notamment à Tata. En effet, la SDR Tourisme a été chargée par le Comité de pilotage et de suivi du PDU d’Agadir de procéder à des consultations pour définir des modes de gestion et d’exploitation de certains projets du PDU, dont le Grand Théâtre, le réseau de lecture, les terrains de proximité, la salle couverte, la piscine olympique et la Vallée des oiseaux.

En outre, le CA de la SDR Tourisme a approuvé plusieurs résolutions inhérentes à l’exploitation de la société.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page