Maroc

Sidi Slimane : pour que l’école soit synonyme de bien-être !

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

L’école, un ascenseur social. C’est vrai quand tous les ingrédients sont réunis, notamment des conditions de scolarité dignes. À défaut, l’école n’arrive pas à retenir les enfants et encore moins les filles. Quand ce ne sont pas les familles qui retirent leurs filles de l’école, ce sont fréquemment ces dernières qui préfèrent abandonner les études. Souvent, pour une «simple» histoire de latrines. En effet, de nombreux établissements dans le monde rural ou périurbain n’offrent pas le minimum de confort pour une scolarité épanouie : absence de sanitaires, de réfectoire, de bibliothèque et de terrains de sport. Faisant de l’école un lieu de mal-être.  On le sait, l’éducation est le seul moyen d’éradiquer la pauvreté et de contribuer au développement économique et social. Donc, il est important d’assurer la scolarité pour tous dans une école adaptée à son environnement et ouverte sur le progrès. Une mission à laquelle s’attelle la société civile dans de nombreuses régions du pays. Récemment, l’Association pour le développement au profit de l’humain (AD@PH), une ONG basée à Lyon, a mené une opération de mise à niveau d’un groupe scolaire regroupant les villages de Syabra, Mélayna et Ouled Hseine, à 30 km environ de Sidi Slimane. Accessible via une piste carrossable de 4 km depuis la route secondaire, cette école est privée d’un point d’eau potable. Un facteur handicapant pour la santé et l’hygiène des écoliers.

«Les instituteurs, la direction de l’école et les parents d’élèves nous ont fait part de leur souhait de construire un bloc sanitaire», déclarent les membres de l’association.


Rapidement, le vœu est exaucé. L’association a mobilisé, en quelques semaines, toutes ses compétences et son réseau pour améliorer les conditions d’hygiène des écoliers et encourager la scolarisation des filles. Les travaux ont été lancés en septembre dernier, sous la supervision de membres de l’association lyonnaise, présidée par Mohamed Ambri. Début octobre, quand les enfants ont repris les cours, leur école était complètement transformée. Grâce aux financements obtenus auprès de différents partenaires, l’AD@PH a réalisé deux puits dotés d’une pompe de relevage, la construction de huit sanitaires et l’aménagement de l’entrée de l’école pour éviter que les enfants ne marchent dans la boue les jours de pluie. D’autres améliorations ont été effectuées pour faire de la structure scolaire un endroit «où on aime aller». Ainsi, la cour a été végétalisée et fleurie, la médiathèque équipée de matériel informatique et d’ouvrages. Des jeux éducatifs ont été mis à la disposition des enfants du préscolaire.  Le travail de l’association ne s’arrête pas là puisque des opérations de sensibilisation sont au programme. L’objectif est d’encourager les parents à scolariser leurs filles, de participer à la protection de l’environnement de la région et favoriser le développement local pour limiter l’exode rural. Des cours d’alphabétisation, au profit des adultes, sont aussi au menu.

Scolarité pour tous

L’Association pour le développement au profit de l’humain (AD@PH) a été créée en juin 2019 par des Franco-Marocains et des Français résidant à Lyon. Il s’agit de Mohamed Ambri (président), Aziz Lougraida (vice-président) Khadija Rayass (secrétaire), Nourdine Mesbahi (trésorier), Mostafa M’Harrek (administrateur web), Marie-Pierre Chirol, Sylvie M’Harrek, Bertrand Merlet et Mireille Lougraida (membres du conseil d’administration). L’AD@PH s’est donnée pour mission de faire reculer la précarité et l’analphabétisme dans des régions du royaume. Pour mener à bien ses projets, l’association compte, notamment, sur le soutien de différents partenaires : Région Auvergne-Rhône-Alpes, Région Rabat Salé Kénitra, Commune Ben Hsine Maroc, Métropole de Lyon, Direction provinciale de l’Éducation nationale de Sidi Slimane, ARKEMA France, L’Académie de Lyon, L’I.N.Polytechnique Grenoble, Lycée La Martinière Monplaisir Lyon 8e, Lycée Jacques Flesselles Lyon 1er , OFPPT de Sidi Slimane, INDH Maroc, Altercarto, Air Sea, Electriciens sans frontières Rhône Alpes, Kimia ingénieurie chimie Tanger, Maison des solidatités Lyon, La MYNE, Wee Fund Villeurbanne et Manupeint Casablanca …

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page