Maroc

Sécurité routière : la NARSA renforce son expertise sanitaire (VIDEO)

L’Agence nationale de sécurité routière renforce sa coopération avec l’Université Mohammed VI des sciences de la santé dans le domaine de l’encouragement de la recherche scientifique et l’expertise, deux volets cruciaux du plan d’action de l’Agence qui s’étend jusqu’à 2022.

L’Université Mohammed VI des sciences de la santé (UM6SS) et la NARSA tracent un domaine commun de coopération dans le vaste champ de la prévention et de la sécurité routière. En effet, les deux parties ont signé hier à Casablanca une convention de partenariat visant à doter l’Agence du savoir nécessaire dans le domaine sanitaire.


Il s’agit essentiellement de renforcer la coopération entre l’UM6SS et la NARSA dans le domaine de «la formation des ressources humaines, la promotion de la recherche scientifique appliquée, et l’échange des informations». La convention prévoit aussi de dresser des liens étroits entre les deux parties en matière «d’encouragement de l’assistance technique», dans les domaines où l’Agence nationale devra améliorer son expertise. Il s’agit de développer des projets communs qui permettent à l’Agence de bénéficier de l’expertise multidisciplinaire de l’Université dans l’optique de tirer profit des recherches médicales pour améliorer les indicateurs de la sécurité routière. À l’ordre du jour, aussi, figure la mise à jour des normes en matière d’aptitude médicale à la conduite, en se basant sur les objectifs de la Stratégie nationale de sécurité routière, qui s’étend jusqu’à l’année 2026.

Ce volet permettra à l’Agence de mieux appréhender le risque routier, qui reste parmi les principaux objectifs du plan d’action tracé par cet organisme, pour la période allant jusqu’à la fin de l’année 2022.

Pour rappel, et lors du dernier conseil d’administration de l’Agence nationale de sécurité routière, plusieurs orientations avaient été tracées pour créer un noyau dur de partenariats avec les établissements supérieurs qui donne une importance capitale à la surveillance et l’analyse des données relatives aux accidents de la circulation, ainsi qu’à la diversification des partenariats avec de nouveaux acteurs dans le cadre de l’effort national pour la lutte contre l’hécatombe
routière.

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page