Maroc

Sciences spatiales : les étudiants de l’UPF mettent le cap sur Mars

L’Université Privée de Fès (UPF) a accueilli, la semaine dernière, Kamal Oudrhiri, ingénieur à la NASA. Ce dernier a animé une conférence sur le thème «Destination Mars : Five lessons learned along the way». Le scientifique marocain a pris le temps d’échanger avec les étudiants sur son parcours académique et professionnel et l’importance de la recherche et développement au sein des universités.

L’Université privée de Fès (UPF) a reçu, la semaine dernière, un invité de marque. Il s’agit du scientifique Kamal Oudrhiri, ingénieur en télécommunication au Propulsion Laboratory, Pasadena de la NASA en Californie. Une rencontre inoubliable pour les étudiants de l’UPF qui ont pu échanger, à bâtons rompus, avec l’ingénieur marocain dans le cadre de la conférence, tenue sur le thème «Destination Mars: Five lessons learned along the way». Rappelons que cette rencontre a été organisée juste après l’atterrissage du robot «Perseverance» lancé sur la planète Mars par l’équipe du scientifique marocain.


«Nos étudiants ont pu partager avec le chercheur plusieurs questions par rapport à son parcours et ses expériences. Cet échange est important pour montrer à nos étudiants qu’on peut réussir, ici au Maroc, et devenir l’un des meilleurs au monde par la persévérance», a indiqué Mohamed Aziz Lahlou, président de l’UPF.

Afin de susciter l’intérêt des jeunes étudiants pour la science et la conquête de l’espace, Oudrhiri, a partagé avec les étudiants, le corps professoral de l’université et le grand public, l’expérience réalisée sur la planète rouge avec d’autres membres d’une équipe réduite de la NASA. «Il s’agit du plus grand et plus sophistiqué des véhicules jamais envoyés sur une autre planète», précise Kamal Oudrhiri. Il a expliqué aux étudiants que l’objectif de la mission Mars 2020 est de rechercher des traces de vie ancienne sur Mars où l’eau existait en abondance. Il est également question de caractériser la géologie et le climat de la planète et de collecter des échantillons de roches et de sédiments soigneusement sélectionnés en vue d’un éventuel retour sur Terre en 2026.

Le scientifique a fait savoir aux étudiants que l’objectif de la NASA et de nombreuses autres agences spatiales à travers le monde est d’étudier la possibilité d’une présence humaine permanente sur Mars. «La réalisation de cet objectif nécessite avant tout de nombreuses innovations dans la conception d’engins spatiaux, la médecine spatiale, l’astrobiologie et l’agriculture», a expliqué Oudrhiri qui a également renseigné les étudiants sur le rôle qu’il a joué, en tant que chef d’équipe Radio Science de la NASA, dans le suivi et la réussite de l’atterrissage du Rover «Curiosity» en août 2012 sur Mars. «Cette rencontre fait partie des manifestations organisées par l’UPF qui veille à inviter des personnalités qui ont marqué l’Histoire pour donner envie aux étudiants devenir les meilleurs dans leurs domaines et ce grâce aux compétences acquises durant leur cursus de formation», affirme Mohamed Aziz Lahlou. Pour rappel, depuis le début de sa carrière au sein de la NASA, Kamal Oudrhiri a reçu trois prix d’honneur JPL Mariner de la NASA, trois prix d’honneur JPL Voyager et 39 prix d’excellence par équipe. Ce qui en fait, officiellement, l’un des scientifiques les plus primés au sein de la NASA de ces 20 dernières années. Il y a quelques jours, il a célébré l’atterrissage du Robot «Persévérance» sur le sol martien après sept mois de voyage, ce qui représente une réussite éclatante pour le Marocain et pour toute l’Agence spatiale américaine (NASA). Kamal Oudrhiri a joué un rôle clé dans de multiples missions, notamment celles liées aux engins d’exploration de Mars, à savoir «Curiosity», «Rovers», «Spirit» et «Opportunity», en passant par les missions internationales «Cassini» pour la planète Saturne, «Grail» pour la lune et «Juno» pour Jupiter. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page