Maroc

Retraite sans frontières : les Français maintiennent leur préférence pour le Maroc

Selon un classement annuel établi par un site spécialisé, les Français franchissent le pas et mettent le cap sur le Maroc pour y passer leur retraite.

De par sa culture, son patrimoine enrichi au fil des années et sa gastronomie reconnue aux quatre coins du monde, le Maroc a su se positionner parmi les 10 pays où il fait le mieux vivre. En témoigne la récente étude, relative à l’année 2023, de retraitesansfrontieres.fr, qui lui décerne la quatrième place parmi les pays «où il fait bon vivre pour les Français retraités».

On estime que près de 50.000 Français vivent au Maroc, dont 36.000 inscrits auprès du Consulat de France. Ils sont principalement concentrés dans les zones touristiques et les grandes villes de la côte, ainsi qu’à Marrakech, où plusieurs réseaux d’accueil renseignent les nouveaux arrivants et proposent à leurs adhérents toute une série d’activités culturelles et sportives.

Le site fait savoir que ce classement est le résultat d’un travail de compilation des statistiques, publiques et privées, disponibles sur les 12 critères qui importent le plus aux retraités envisageant de prendre leur retraite à l’étranger (coût de la vie, valeur de l’immobilier, climat, qualité des soins médicaux, gastronomie, environnement naturel, patrimoine culturel, sports et loisirs, sécurité, intégration, accessibilité et infrastructures). Il est complété par l’avis des correspondants retraités français vivant à l’étranger.

Jusqu’à 40% d’économies
L’étude révèle qu’il est possible de faire des économies de 20 à 40% selon le standing de vie et les habitudes de consommation. Globalement, le coût de la vie pour un retraité est moins élevé au Maroc qu’en Europe, se situant au même niveau qu’en Tunisie. Il serait cependant plus élevé qu’en Asie du Sud-Est, indique la source.

Sept villes à l’honneur
Le média livre un petit aperçu des meilleurs endroits pour vivre une retraite paisible au Maroc. Parmi les villes sélectionnées, on trouve en premier lieu Cabo Négro, qui a l’avantage d’être situé à 74 km de la grande ville moderne de Tanger, à 16 km de l’envoûtante vieille ville de Tétouan, inscrite à l’Unesco, et à 7 km du petit port de pêche de M’diq. Vient ensuite Assilah, connue pour ses maisons blanches aux volets bleus ou verts et aux grilles en fer forgé. Rabat est également une cité où il fait bon vivre, appréciée des expatriés pour son atmosphère provinciale, ses infrastructures modernes et sa facilité d’accès depuis Paris. Sont également fortement appréciées les stations balnéaires d’El Oualidia, d’Essaouira ou encore d’Agadir, pour leurs belles plages et leurs marchés aux poissons. Last but not least, il y a bien sûr la ville ocre qui séduit de plus en plus de retraités français avec son atmosphère particulière, sa richesse culturelle et ses saveurs.

Les services à la personne
Sont évoqués également par le site les services à la personne, «l’un des gros privilèges d’une retraite au Maroc». À un âge où les tâches domestiques deviennent vite contraignantes, la possibilité de s’offrir les services d’une employée de maison qui va préparer les repas, nettoyer la maison et repasser le linge pour quelque 100 euros par mois (à mi-temps) est un luxe accessible. Autre critère important, la sécurité. Le «Global peace index» qui classe 163 pays du monde selon ce critère, en prenant en compte l’étendue de leur implication dans les conflits locaux et internationaux, et l’harmonie ou la discorde prévalant à l’intérieur du pays, positionne le Maroc en 71e position, seulement 10 places derrière la France (61e).

Les bémols
Bien que le Maroc dispose de plusieurs avantages qui attirent les touristes, le volet santé laisse à désirer. Comme l’a relevé le site qui estime que «les infrastructures sanitaires locales ne sont pas toujours en mesure de gérer les problèmes les plus sérieux. En cas d’accident ou de pathologie grave, il faut impérativement se faire soigner dans les centres hospitaliers bien équipés des grandes villes ou, mieux, se faire rapatrier en France.

Kenza Aziouzi / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page