Maroc

RAM-Qatar Airways : Un deal presque clos ?

Qatar Airways a rendu public son désir d’entrer dans le capital de la RAM en vue de se développer en Afrique. Une acquisition stratégique qui fait suite à la maturité des relations de coopération et de partenariat entre les deux pays.

C’est officiel. Qatar Airways a annoncé son désir d’acquérir des parts du capital de la Royal Air Maroc (RAM) afin de se donner les moyens nécessaires à la concrétisation de ses ambitions africaines. Akbar Al Baker (photo), directeur général de la compagnie qatarie, chiffre cette déclaration d’intention à une prise de participation située entre 25% et 49%. Pour lui, «l’acquisition nécessitera un grand réaménagement au niveau de notre base à Casablanca, car l’Afrique a actuellement besoin d’un hub aéroportuaire majeur». Akbar Al Baker précise également que la finalisation de cette opération aura lieu après la finalisation du rachat par la compagnie qatarie d’une participation de 49% dans le transporteur italien Meridiana.

Par ailleurs, une source proche du dossier a confirmé aux Inspirations ÉCO que les négociations se font entre le management de Qatar Airways et l’État marocain, actionnaire de référence de la RAM à 98% (à travers, entre autres, le ministère de l’Économie et des finances et celui de l’Équipement). Par conséquent, c’est à l’État que revient la décision de ratifier et de négocier les éléments et composantes de ce deal hautement stratégique. Pour le futur acquéreur, l’entrée dans le capital de la RAM devrait lui permettre de bénéficier du réseau de la compagnie marocaine.

Celui-ci offre des connexions vers plus de 40 destinations sur le continent. D’autant plus que la RAM et Qatar Airways avaient signé, en mai 2015 à Dubaï, un accord de partenariat commercial stratégique qui permet une extension des réseaux des deux opérateurs vers l’Afrique et l’Asie. De plus, une ligne régulière a été lancée, reliant Casablanca à Doha à raison de trois fréquences par semaine. Le contrat stipule que les vols seront assurés via des Boeing 787-8 Dreamliner, configurés pour recevoir 274 passagers. Cette liaison était venue s’ajouter à la ligne quotidienne opérée sur le même trajet par Qatar Airways en Airbus A330. Par conséquent, le passage à la prise de participation serait l’évolution naturelle d’une relation de partenariat arrivée à maturité, tirant profit des synergies et des complémentarités entre les deux compagnies.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page