Maroc

Protection de l’enfance : les associations impliquées dans le programme “Kafala“

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Avec le lancement de la mise en oeuvre du programme national «Kafala», le soutien des enfants privés du soutien familial franchit un cap important. La forte implication du tissu associatif est cruciale pour le déploiement de cette stratégie, tel que l’a laissé entendre la ministre de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila Moussali, mardi à l’occasion du lancement dudit programme.

Le ministère de tutelle a finalisé ce plan d’action «selon une approche participative», a indiqué la ministre soulignant par ailleurs que même si plusieurs acquis ont été réalisés, une série de défis restent à relever. La ministre a surtout insisté sur les mesures pratiques bénéficiant aux enfants dépourvus de tout soutien familial, «ce qui ouvre des perspectives prometteuses au programme basé sur une vision claire et des objectifs précis», a expliqué Moussali devant les représentants des associations qui seront impliquées dans l’exécution de ce programme.


Les principales mesures projetées
Le programme «Kafala» propose 68 mesures afin d’atteindre un ensemble d’objectifs liés à la prévention contre la négligence des enfants et d’assurer la protection nécessaire aux enfants sans famille. En tête de liste des actions projetées, figure l’accélération des procédures et le renforcement du suivi en vue d’augmenter le nombre de familles marocaines qui prennent en charge les enfants privés de famille et mettre à disposition les données nécessaires sur la situation des enfants concernés, selon le document qui dresse le bilan des réalisations dans le domaine de l’enfance, sur la période allant du 25 mai 2020 au 25 mai de 2021.

Ce sont, au total, 7 piliers qui seront déployés par les associations dont «le renforcement du cadre juridique de la Kafala et l’amélioration de son efficacité, le renforcement de la protection des enfants privés de soutien familial et le renforcement de la prévention contre l’abandon des enfants».

Parmi les actions urgentes, l’on retrouve aussi le soutien et l’encouragement des familles au sujet de la Kafala, l’amélioration de la qualité de la prise en charge des enfants dans les établissements de protection sociale ainsi que les mécanismes de gouvernance et le suivi de la mise en œuvre des programmes. Soulignons qu’en parallèle du programme «Kafala», un 2e programme baptisé «Mowakaba», sera également lancé et ciblera les enfants et les jeunes appelés à quitter les établissements de protection sociale après avoir atteint l’âge de 18 ans.

Le ministère a lancé un projet de soutien aux jeunes concernés au niveau de 25 établissements de protection sociale. Le but étant de soutenir ces jeunes dans leur intégration dans le marché de travail, le logement et la couverture sociale. Par ailleurs, la première phase d’un programme de formation des travailleurs dans le domaine de l’accompagnement social a été lancée, ajoute le ministère, relevant que sept séances de formation ont été organisées au profit de 50 agents sociaux entre septembre 2020 et mai 2021.

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page