Maroc

On connaît le coût de développement des projets de la région Casablanca-Settat

44 conventions ont été validées lors de la session de mars. Représentant un investissement global de 2,9 MMDH, elles portent sur des projets de développement à caractère économique, écologique et  socio-culturel. 

C’est une enveloppe d’investissement conséquente qui a été validée par le Conseil de la Région Casablanca-Settat, lundi 7 mars, lors de sa session mensuelle ordinaire, tenue à Benslimane. Il s’agit, en effet, d’un montant dépassant les 2.9 MM de DH qui sera alloué à une série de projets de développement à caractère économique, écologique et socio-culturel.

Cette réunion des membres du Conseil a été marquée par la présence de Saïd Ahmidouch, wali de la Région/gouverneur de la préfecture de Casablanca et de Samir Elyazidi, gouverneur de la préfecture de Benslimane. Elle a permis l’adoption des 61 points qui figuraient à l’ordre du jour. À noter que sur ce total, 44 conventions de partenariats et de projets de développement, d’une valeur de  2,93 MMDH, ont été validées.

À cette occasion, Abdellatif Maazouz, président du Conseil, a déclaré que «ces projets s’inspirent du programme de développement régional, à savoir l’emploi, l’entreprise, la création, l’investissement et les générations montantes. Ce sont ainsi 17 projets, d’un coût global de de 283 MDH, qui leur seront dédiés. La Région contribuera à hauteur de 188,6 MDH dans cette enveloppe.

À cela, il faut ajouter 6 projets qui concerneront l’intégration du monde rural pour un budget de 132 MDH, dont 63,84 MDH provenant des caisses de la Région. L’axe relatif à l’attractivité sociale et culturelle ainsi qu’au cadre de vie, dont la santé et l’enseignement, n’a pas été omis avec 25 projets qui lui sont réservés, pour une enveloppe de 1,43 MMDH, dont plus du tiers (508,5 MDH) sera à la charge de la Région.

Quant au volet lié à la mobilité régionale et aux infrastructures, il porte sur 7 projets pour un budget global de 1,1 MMDH, dont une contribution régionale de 334,2 MDH. Pour ce qui est du projet de la régionalisation avancée, qui traduit la volonté Royale d’instaurer un développement intégré, le président a rappelé que le projet de développement régional, pour la période 2022/2027, sera réalisé dans un cadre participatif. En ce qui concerne le plan d’aménagement du territoire, doté de 1,7 MMDH, Maâzouz a souligné qu’il constitue une feuille de route solide pour un avenir prometteur, en vue de faire de la Région un modèle au niveau national et international.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page