Maroc

OFPPT : une dynamique des plus positives

L’exercice 2021 s’achève sur une note positive pour l’OFPPT. Les chantiers structurants de la nouvelle feuille de route de la formation professionnelle se sont concrétisés. 

Une année riche en réalisations. C’est ainsi que se présente le bilan 2021 de l’OFPPT, dressé lors du conseil d’administration de l’office, tenu le 28 juin dernier. Il en ressort que cet exercice a été marqué par la concrétisation des chantiers structurants de la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle.


Dans ce sillage, indique-t-on auprès de l’OFPPT, le projet de mise à niveau intégrée avance bon train, avec notamment l’extension, l’aménagement et la réhabilitation de 15 établissements au niveau des régions de Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat, Fès-Meknès ainsi que des provinces du Sud.

Dispositif bien renforcé

Le projet des Cités des métiers et des compétences (CMC), qui revêt une importance capitale, n’est pas moins avancé. Les travaux de construction des CMC de Souss-Massa, de l’Oriental et de Laâyoune-Sakia El Hamra ont été achevés.

Ainsi, l’ouverture est prévue pour la prochaine rentrée universitaire. Les travaux se poursuivent sur d’autres cités, notamment celles de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et de Béni-Mellal- Khénifra et démarrent pour les CMC de Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Fès-Meknès, Drâa-Tafilalet, Rabat-Salé-Kénitra ainsi que la Région de Guelmim-Oued Noun.

Une avancée majeure sur laquelle le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise et de l’emploi et des compétences, Younès Sekkouri, qui a présidé le conseil d’administration, a insisté, précisant le positionnement de l’OFPPT en tant que principal opérateur de ce dispositif.

Néanmoins, dans le cadre de la restructuration de l’offre de formation, un nouveau répertoire a été mis en place comptant 164 nouvelles filières créées, 162 filières restructurées et 39 filières maintenues. Toutefois, pour une meilleure adéquation avec les besoins réels et évolutifs du marché de l’emploi, l’OFPPT a revu son offre de formation et a mis en place de nouveaux programmes d’excellence en liant des partenariats avec des écoles de renommée internationale. Une première expérience pilote a concerné le secteur de l’hôtellerie.

Toujours dans la même lignée, l’établissement a lancé en 2021 le programme d’innovation entrepreneuriale élaboré avec l’UM6P, dans trois régions et qui a été déployé dans 55 établissements. Toujours en matière de renforcement du dispositif de la formation professionnelle, l’établissement a procédé au titre de l’exercice 2021 au démarrage de 9 nouveaux instituts de formation.

In fine, il est à préciser que la réalisation du plan d’action de l’exercice 2021 a nécessité un budget global de 4 770,3 MDH, soit une augmentation 6% par rapport à l’année précédente.

Maryam Ouazani / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page