Maroc

Marrakech-Safi. Menara Holding : près d’un demi-siècle de dynamisme

Le groupe fondé par Abderrahmane Zahid, dans les années 1970, contribue fortement au développement de la région de Marrakech. À travers une dizaine de filiales, Menara Holding a construit autour de son activité un vrai écosystème régional.

Capitalisant sur une expertise dans le secteur des BTP depuis les années 1970, Menara Holding s’est confortablement installé dans le paysage régional, mais aussi national. Il a ainsi fortement contribué à la croissance de la région Marrakech-Safi à travers des projets à forte valeur ajoutée. «La région connaît depuis quelques années une demande croissante en projets d’investissement, particulièrement dans le domaine du tourisme et de l’immobilier, nous accompagnons justement cette croissance», affirme El Habib Jalal, directeur de la communication de Menara Holding. Aujourd’hui, le groupe est constitué d’une dizaine de filiales intervenant dans des domaines variés, mais non moins complémentaires, dont La Fondation Zahid, Menara Prefa, Smel et Carrières & transport Menara. En effet, «les secteurs du transport et du BTP représentent nos métiers de base», explique El Habib Jalal. Des domaines où les différentes entités interviennent sur l’ensemble de la chaine de valeur afin d’assurer une meilleure complémentarité. Menara Holding intègre aussi des activités de logistique et intervient également dans le secteur de l’énergie.


Une valeur ajoutée régionale
À travers une stratégie de développement ficelée, Menara Holding contribue au développement de sa région et s’engage sur le plan de la responsabilité sociale. Ainsi, le groupe fondé par Abderrahmane Zahid apporte sa pierre à l’édifice en contribuant à travers des actions concrètes à relever les défis du développement durable et de la responsabilité sociale. «Autant de projets et d’actions, à travers lesquels Menara Holding vise à valoriser son capital humain et à assurer le bien-être professionnel et personnel de ses collaborateurs, mais aussi à laisser une empreinte positive et contribuer au développement humain des régions aux alentours des zones d’activités de ses filiales», souligne El Habib Jalal. À travers l’installation de ses carrières, Menara Holding contribue dans le développement des régions avoisinantes (construction de projets sociaux, ponts, routes, écoles …). Le groupe a aussi lancé Académie Menara pour la formation dans les métiers du BTP afin de produire des compétences adéquates aux besoins du marché national de l’emploi. Le groupe participe également à l’organisation du Marrakech Grand Prix, un événement qui donne une visibilité mondiale à la ville de Marrakech avec plus de 800 milles visiteurs. À travers la Fondation Zahid, Menara Holding lance des actions sociales et œuvre pour le développement scolaire.

Des projets écolos
Menara Holding a fait du développement durable et de la RSE, une de ses valeurs fondamentales et un véritable moteur de croissance. Conscient que l’activité du groupe s’exerce dans une région où la consommation d’eau souffre du stress hydrique et de son impact sur les écosystèmes, le groupe s’inscrit volontairement dans une démarche de préservation des ressources naturelles par la maîtrise de ses aspects et impacts environnementaux liés à ses activités. Dans les carrières du groupe, l’optimisation de la consommation d’eau a toujours été un objectif important. De ce fait, il s’est engagé à récupérer, traiter et recycler ses eaux issues des stations de concassage et de lavage du sable et des gravettes, et ce, dès les années 2010.

À date d’aujourd’hui, chacun des sept sites de sa filiale (carrières et Transport Menara) est équipé d’une station de traitement des eaux usées permettant la récupération et le recyclage de 85% des eaux issues du procédé de lavage du sable. Cette eau suit un traitement par décantation accélérée (introduction du floculant qui permet l’accélération du procédé de la décantation), elle est par la suite recyclée dans la station de lavage. Cette démarche de traitement permet de recycler 1,3 million de m3 d’eau usée par an, soit 20 jours de consommation pour une ville de la taille de Marrakech. Au niveau de chaque site, des bassins, tampons de stockage dotés de grandes capacités ont été mis en place afin d’assurer l’approvisionnement en eau de la station en cas de rupture au niveau des sources d’eau. L’argile issue de ce procédé est remise aux riverains pour la fabrication de briques en pisé, ces dernières sont utilisées pour la construction des maisons et habitations.

Pour rappel, le groupe Menara revendique un chiffre d’affaires consolidé de près de 1,5 MMDH dont plus de la moitié réalisée par Menara Préfa, leader marocain incontesté des matériaux préfabriqués avec plus de 50 % de parts de marché au Maroc. Côté perspectives, le groupe compte conquérir les régions du sud, étoffer sa gamme de produits, notamment la marque Revetium. De plus, il compte maintenir ses parts de marché dans un environnement caractérisé par les effets négatifs de la crise sanitaire. Son mot d’ordre est de maintenir son capital humain.

Cap sur la R&D

Le groupe marocain a amorcé un nouveau tournant stratégique et se place comme acteur du développement. Pour ce faire, Menara Holding a mis en place une nouvelle Direction d’innovation, R&D et Management de projets. Une direction pensée pour intégrer une vision transversale des différents projets menés de front par les filiales, dont la vocation est la recherche continuelle de solutions novatrices, résultantes de synergies entre les différentes activités du Groupe.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page