Maroc

Marrakech : Coup d’envoi de la 1ère édition du Hackathon Water Show (VIDEO)

Le coup d’envoi de la première édition du Hackathon Water Show, un événement phare dédié à mettre l’innovation au service de l’eau a été donné mercredi à Marrakech, lors d’une cérémonie organisée au Musée Mohammed VI pour la Civilisation de l’Eau.

Cette compétition aux dimensions environnementale, économique et sociale, est un évènement ouvert à tous les entrepreneurs, y compris les Startups, ainsi qu’aux étudiants universitaires issus de la région Marrakech-Safi, souhaitant apporter des réponses et des solutions novatrices aux problématiques liées à la gestion et à la pénurie de cette denrée vitale.

Quelque 20 entrepreneurs et Startups se disputeront les 10 premières places permettant de participer au Boot Camp, et bénéficier d’un programme d’incubation de 3 mois assuré par Emerging Business Factory (EBF), et pendant lequel, ils auront accès à du coaching « One-to-one » sur le développement et la gestion d’entreprise, les moyens de développement de leurs plans d’affaires (Business Plan) et leurs pitchs, avec la mise à leur disposition de tout un éventail de services d’incubation comme les médias, les mentors et des rendez-vous avec des investisseurs.

Aussi, les 10 projets gagnants bénéficieront d’une subvention de démarrage estimée à 500.000 DHS dans le cadre du programme d’accélération de financement, en plus d’un financement complémentaire auprès des partenaires du Hackathon.

Intervenant à la cérémonie de lancement de cette compétition, le co-fondateur de l’incubateur « EBF », M. Taoufiq Aboudia, a relevé que ce Hackathon vise à éveiller l’esprit de l’innovation chez les jeunes et à récompenser les projets innovants, à même de minimiser les effets de la sécheresse, faisant savoir que les 10 premières Startups bénéficieront de récompenses de nature à contribuer à les aider à décrocher les autres financements nécessaires au montage de leurs projets et à préparer pendant 3 mois, leurs prototypes.

De son côté, le Directeur Général du Centre Régional d’Investissement (CRI) de Marrakech-Safi, M. Yassine Mseffer, a relevé que le stress hydrique constitue une problématique structurelle au Maroc et dans la région Marrakech-Safi en particulier, notant que cette compétition vise à transformer le défi du stress hydrique en opportunités d’investissements créatrices de valeur et d’emploi.

Le co-président de Near East Foundation (NEF), M. John Ashby, a qualifié, quant à lui, le CRI de Marrakech-Safi et EBF de leaders « visionnaires » dans l’un des écosystèmes entrepreneuriaux les plus dynamiques au Maroc, rappelant que la NEF, fondée en 1915, opère dans neuf pays différents, dont le Maroc et travaille avec des partenaires locaux pour permettre un développement innovant, durable et dirigé par la communauté, afin de créer des communautés plus prospères, inclusives et résilientes.

Au niveau de Marrakech-Safi, l’action de la fondation se concentre sur l’entrepreneuriat et le développement résilient au climat, avec un accent particulier mis sur l’inclusion des jeunes et des femmes, a-t-il expliqué, mettant en relief l’initiative de l’organisation de ce hackathon, qui permet de tirer profit de l’énergie créative de la jeunesse marocaine pour trouver des solutions créatives à la crise de l’eau liée au changement climatique.

La cérémonie de lancement de ce Hackathon a été marquée par l’organisation de deux panels sur les thématiques du « Stress hydrique : Au-delà du Challenge » et « l’intelligence de l’eau » avec la participation d’experts, d’académiciens, et d’organisations concernées par la problématique du stress hydrique.

Tout en louant l’initiative d’organiser ce Hackathon, les différents intervenants lors de ces panels ont été unanimes à mettre en lumière le riche patrimoine marocain lié à la gestion de la rareté de l’eau, soulignant l’importance de s’inspirer de certaines techniques ancestrales de drainage et d’économie d’eau, à l’image du système des khettaras.

Les participants se sont aussi félicités de cette mobilisation générale autour de la problématique de la pénurie d’eau au Maroc, qui est désormais une crise mondiale mais, à des degrés différents selon les pays, mettant en avant le rôle majeur de l’innovation pour faire face aux répercussions négatives liées au stress hydrique.

Par la même occasion, ils ont insisté sur la nécessité de l’implication du secteur privé et des acteurs de la recherche scientifique afin de contribuer à trouver des solutions à cette pénurie des ressources hydriques.

Organisé à l’initiative du CRI-MS, EBF et Near East Foundation, sous l’égide de la wilaya de la région Marrakech-Safi, en collaboration avec la région Marrakech-Safi et en partenariat avec plusieurs acteurs des secteur public et privé, le Hackathon Water Show se fixe pour objectif de répondre au défi lié au stress hydrique, de sensibiliser l’écosystème régional sur une meilleure gestion de l’eau, de mettre la lumière sur des solutions innovantes et d’encourager l’innovation et l’entrepreneuriat social.

Cette compétition adopte les thématiques se rapportant notamment, à la gestion durable de l’eau, l’eau et le bien-être animal, la potabilisation de l’eau, le traitement des micropolluants, le traitement des débris et le déficit ou l’excès de précipitations (sécheresse, tempêtes…).

Il s’agit aussi, selon les organisateurs, de s’attarder sur d’autres questions liées à la résilience et à l’adaptation des systèmes de gestion des eaux, aux outils de monitoring et d’alerte, aux systèmes efficients d’irrigation, aux solutions liées à l’infiltration du sol, à la réutilisation des eaux grises, et à la valorisation de l’eau pour usage domestique et industriel.

Dossiers d’investissement : réduction de 45% de la paperasse à partir de 2023



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page