Maroc

Maroc-Espagne : La coopération renforcée

Des réunions ministérielles seront programmées en été pour préparer la tenue de la réunion de haut niveau. Les rois d’Espagne sont attendus au Maroc en été pour une visite officielle.


L’alliance entre Rabat et Madrid est désormais à l’abri de tout malentendu. La visite éclair effectuée mercredi par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita à son homologue espagnol Alfonso Dastis est un autre signe révélateur de la nouvelle place qu’occupe Madrid dans l’agenda diplomatique marocain. Malgré un programme chargé, Nasser Bourita a tenu à faire un saut à Madrid, en provenance de Paris où il était en déplacement.

D’ailleurs, l’Ambassade du Maroc en Espagne n’a obtenu la confirmation de son arrivée que jusque tard dans la soirée précédant le jour de son arrivée. Le déplacement du nouveau chargé du portefeuille de la diplomatie marocaine est fort apprécié par Madrid. L’Exécutif ibérique, qui scrute les faits et gestes du royaume à l’adresse de son partenaire français, a vu dans cette visite la volonté de la diplomatie marocaine d’équilibrer la balance entre ses deux partenaires stratégiques. Le ministre marocain a rappelé devant son homologue ibérique, «la qualité particulière de cette relation, sa densité et sa force dans tous les domaines». Conscient de ce rapprochement de plus en plus étroit, Dastis s’est montré flatteur envers le Maroc, «un pays partenaire de premier plan et stratégique», a-t-il affirmé. Trêve d’éloges, le chef de la diplomatie espagnole a mis l’accent à présent sur le besoin d’étendre cette coopération à un niveau multilatéral, particulièrement au sein de l’UE, où les deux pays ont intérêt à mettre en avant la coopération, un modèle qui les unit.

Le ministre espagnol a remis sur le tapis la proposition espagnole d’exporter cette collaboration maroco-espagnole sous d’autres cieux, spécialement africains. «Nous voulons travailler ensemble pour réaliser des projets d’intérêt commun et surtout bénéfiques pour le continent africain», a-t-il suggéré. Cette année, plusieurs rendez-vous marqueront l’agenda politique et institutionnel des deux pays. Selon cette source diplomatique marocaine, une visite des rois d’Espagne est prévue initialement en été.

En outre, il est question de la tenue de la prochaine réunion mixte de haut niveau, qu’accueillera Rabat cette fois-ci, probablement après le déplacement de la famille royale espagnole sous nos latitudes. «Nous nous sommes mis d’accord sur la tenue, en été, d’une série de réunions avant la célébration de la réunion de haut niveau. Elles seront organisées au niveau ministériel et par des directeurs pour faire un bilan d’étape précédant la grande rencontre», souligne cette source diplomatique marocaine. Concernant la déprogrammation de la visite du président du gouvernement catalan Carles Puigdemont, le ministre marocain a souligné qu’il a eu un problème d’agenda.

De plus, le diplomate en chef marocain a rappelé qu’une visite semblable à celle souhaitée par le gouvernement catalan ne peut avoir lieu sans la bénédiction de la diplomatie espagnole. «Le Maroc maintient et maintiendra toujours des relations étroites avec les autorités de Madrid pour l’organisation de ce genre de visites», a tranché le responsable marocain et d’enfoncer le clou en précisant que les visites des présidents autonomes se préparent de concert avec Madrid, a laissé entendre le chef de la diplomatie marocaine. De son côté, le ministre espagnol a balayé d’un revers de mains les insinuations faisant état de «pressions» de la part de Madrid pour que Rabat ferme ses portes au président catalan, Carles Puigdemont. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page