Maroc

Marché de gros : Le tribunal administratif donne raison à Faouzi Chaâbi

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

 


La justice vient de donner raison vice-président du groupe Ynna Holding, Faouzi Chaâbi, dans le conflit qui l’opposait au Conseil de la commune urbaine de la ville. Pour le tribunal administratif de Casabalanca, Faouzi Chaâbi a le droit d’exploiter l’ancien marché de gros de Belvédère dans la métropole.

Le tribunal administratif de Casablanca vient d’annoncer un jugement en la faveur de l’homme d’affaire Faouzi Chaâbi. Contrairement à ce que le Conseil de la commune urbaine prétendait, Chaâbi détient un contrat de bail comme à l’instar de Sqala, la coupole Zevaco, la villa Carl Fick, l’église Sacré-Cœur…Mais un contrat d’exploitation.

En effet, Dimco, la filiale du groupe Ynna Holding exploite le site en vertu d’un contrat de bail le liant au Conseil de la ville.

Faouzi Chaâbi avait intenté un procès contre le président du conseil, Abdelaziz El Omari, de la ville pour «agression et diffamation». Chaâbi avait été maltraité par les forces de l’ordre lors de l’évacuation de l’espace en février dernier. Suite à épisode il avait décidé de porter plainte contre le Conseil de la commune urbaine.

Lors d’une conférence donnée le 22 février, le maire de Casablanca, Abdelaziz El Omari a souligné que « la décision de récupérer l’ancien marché de gros avait été prise en 2013. Nous n’avons fait qu’exécuter un arrêté antérieur à notre arrivée aux commandes du conseil».

En 2013, la ville de Casablanca avait pris la décision de récupérer plusieurs endroits lui appartenant et qui sont loués depuis plusieurs années à des particuliers.

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page