Maroc

Made in Morocco: la réussite de Mutandis expliquée par Adil Douiri (VIDEO)

TABLE RONDE: Made in Morocco. Pour assurer la pérennité du Made in Morocco, la promotion de l’investissement s’avère être un atout incontournable. Sans pour autant négliger la promotion et l’amélioration de la réputation de la Marque Maroc en interne, mais surtout à l’international.

Le groupe Horizon Press a organisé une table ronde sur la thématique «Made in Morocco, les ambassadeurs du Maroc à l’international». Étaient présents, Ali Seddiki, directeur général de l’AMDIE, Adil Douiri, directeur général principal de Mutandis, Ezzohra Samouh, directrice générale d’Afrique Câbles, et Salim Ennaji, founder managing partner d’Agilis advisory.

Dans la promotion du Made in Morocco, il est important d’actionner plusieurs leviers pour pérenniser le développement de la production nationale. Quand il s’agit justement de production de produits de grande consommation, les marques s’adressent en premier lieu aux consommateurs. «Afin d’emmener des marques marocaines à l’étranger, il faut créer des canaux d’écoulement avec les consommateurs», explique Adil Douiri, directeur général principal de Mutandis.

Le groupe a, en effet, acquis la marque centenaire américaine Season, qui est en fin de compte devenue une marque 100% marocaine. Mutandis a ainsi hérité de tous les contrats qu’avait cette entreprise avec les supermarchés et hypermarchés présents aux États-Unis.

«Une fois ces canaux ouverts, rien ne nous empêche d’aller voir d’autres industriels marocains qui peuvent produire de nouvelles gammes de produits pour la marque», explique Douiri.

Les contrats locaux ouvrent, en effet, la voie à tout un pan de l’industrie marocaine, à condition que ces derniers soient capables de produire de la quantité pour de grands marchés comme celui des États-Unis. L’exemple le plus éloquent est celui du groupe LabelVie, qui a fait l’acquisition de 6 supermarchés en France, qui enregistrent à eux seuls près de 6 MMDH de chiffre d’affaires, soit quasiment la moitié des ventes de LabelVie au Maroc.

Le groupe peut, dans ce sens, profiter de l’industrie nationale pour alimenter son marché à l’Hexagone à des prix de production nationale très compétitifs. «Le plus urgent pour l’industrie marocaine c’est d’ouvrir les canaux d’accès aux consommateurs étrangers», détaille Douiri dans ce sens.


Impôts: le Fisc lance la traque aux fausses factures



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page