Maroc

Le secteur du ciment résiste à une conjoncture peu favorable

Les analystes d’Upline Securities prévoient une légère reprise du secteur du Bâtiment et travaux publics (BTP) durant l’exercice 2016, avec des ventes nationales de ciments qui ne devraient pas dépasser les 2%.


Dans son rapport annuel «Snapshot 2015», la société de Bourse souligne que la conjoncture qui s’annonce peu favorable en ce début d’année et les enjeux sur la liquidité des donneurs d’ordre sont de nature à impacter cette dynamique modérée, notamment du segment «construction».

Pour la composante «travail public», elle devrait tirer profit de la consolidation de l’investissement public et de la poursuite des grands chantiers d’infrastructures, dont 11 MMDH pour le programme routes et autoroutes, en plus de 10 MMDH pour le ferroviaire.

La filiale du groupe Banque Populaire a noté, dans ce sillage, que l’année 2016 devrait se traduire par la concrétisation de la fusion de Lafarge Ciments et Holcim Maroc. Une opération qui serait synonyme d’économies d’échelle et de synergies importantes pour les années à venir.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page