Maroc

Latifa Akharbach: « on constate toujours la persistance de certains stéréotypes »

Entretien avec Latifa Akharbach, présidente de la HACA
 
Quel est votre constat sur la représentation des femmes dans les médias marocains ? 
Aujourd’hui, malgré la multitude de conférences organisées autour de la représentation des femmes, les chartes déontologiques adoptées au sein des rédactions et les lois relatives à l’autonomisation de la femme, on constate toujours la persistance de certains stéréotypes qui nuisent à l’image des femmes dans la société. En effet, la manière avec laquelle les médias reflète la participation de la femme continue de faire preuve de stéréotypes. De point de vue de la HACA en tant qu’instance de régulation de contenu, nous considérons qu’il y a un travail important à faire pour installer une culture de parité dans la société. On constate que certains médias continuent à être porteurs de stéréotypes. D’ailleurs, souvent les femmes sont représentées par les médias comme de simples témoins d’un événement, alors que pour changer la représentation de la femme il faut aussi traiter les informations où les femmes sont protagonistes de l’actualité. Le constat montre que l’expertise féminine n’est pas encore suffisamment présentée par les médias
Quel est le rôle des instances de régulation ? 
Le rôle des régulateurs est très important puisqu’ils interviennent dans le strict respect de la liberté éditoriale et de la liberté d’expression pour la promotion des bonnes pratiques. Donc c’est une contribution très précieuse à la formation et au développement d’une véritable conscience publique en matière d’égalité citoyenne. Le régulateur permet aussi de renforcer les vocations d’autorégulation chez les éditeurs de services audiovisuels. Au niveau de la HACA, il n’y a pas d’injonction à faire aux médias ou aux opérateurs, mais plutôt un travail collectif et de partenariat pour permettre à nos médias marocains de créer, chacun dans ce domaine, un véritable environnement médiatique favorable à la culture de la parité.
Selon vous, comment peut-on améliorer la représentation des femmes dans les médias ? 
La consécration d’une juste représentation des femmes dans l’espace public médiatique est un levier de changement social favorisant ainsi l’appropriation des valeurs de parité et d’égalité. Cette problématique pose la question de l’édification d’un modèle de société égalitaire, riche par sa diversité et forte par son respect des droits humains. La consécration de la juste représentation des femmes dans l’espace public médiatique représente à cet égard l’un des leviers du changement social sur notre continent.
Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page