Maroc

La RAM dément les allégations de «Pièces à conviction»

Suite aux informations diffusées dans le reportage de l’émission «Pièces à conviction» de la chaîne de télévision France 3, Royal Air Maroc (RAM) a apporté des précisions dans un communiqué.


Selon la RAM, «les propos de la responsable d’un cabinet lituanien citée dans le reportage et selon lesquels la compagnie nationale recourt à la formation des pilotes étrangers sans «exiger d’évaluations préalables» des candidats, sont mensongers». En effet, la RAM «n’a jamais collaboré avec ledit cabinet». La compagnie dit qu’elle a saisi «les autorités judiciaires compétentes au regard du préjudice subi».

La RAM a précisé par ailleurs que durant leur formation, «les pilotes marocains et étrangers sont encadrés par des commandants de bord instructeurs qui totalisent chacun plus de 10.000 heures de vol et répondent aux plus hauts standards d’exigence au niveau mondial».

RAM a été citée dans l’émission «Pièces à conviction» diffusée sur France 3 comme pratiquant le «pay to fly» dans des conditions laxistes.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page