Maroc

La commune veut accélérer la dématérialisation des services publics

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

En partenariat avec l’Université Al Akhawayn, la commune de Sefrou a organisé, au profit de ses membres, un cycle de formation sur le e-gouvernement et la bonne gouvernance de la chose locale. Le but est d’alléger les procédures administratives et d’accélérer le traitement des dossiers. 


La commune de Sefrou a fait appel à l’expertise de l’Université Al Akhawayn pour former ses élus et fonctionnaires aux outils modernes de gestion de la chose locale. Assurée par le laboratoire ICT4D de l’Université Al Akhawayn et la société Enhanced Technologies, cette formation entre dans le cadre d’une convention signée entre l’Université Al Akhawayn et la commune de Sefrou pour l’informatisation des services de cette dernière. Les experts du laboratoire ICT4D et Enhanced Technologies ont conçu des ateliers pratiques et proches des préoccupations des élus, sous l’angle des avantages et des bienfaits que procurent l’utilisation des technologies de l’information tant pour les administrations que pour les citoyens. «Ces outils permettent de gérer de façon transparente la régie et le budget, le service des plans d’urbanisme, la police administrative, les ressources humaines, le bureau d’ordre, l’état civil ainsi que la gestion du parc automobile», précise Driss Kettani, responsable du laboratoire ICT4D de l’Université Al Akhawayn.,

Pour sa part, Jamal Filali, président de la commune urbaine de Sefrou, a expliqué que ce partenariat, qui s’étend également à d’autres domaines, vise notamment l’accélération de la dématérialisation des services publics de la commune, la création d’un portail et l’organisation des concours interne et externe de la commune. «Notre ambitions est de créer une plateforme qui encourage la transparence et facilite la circulation des donnés entre les élus, les fonctionnaires et les citoyens. Elle va par la suite permettre d’instaurer un climat de confiance entre les investisseurs et les autorités locales», ajoute le président de la commune. Il faut préciser que le laboratoire ICT4D a démarré son premier projet e-gov en partenariat avec le CRDI en avril 2004. Il propose à ses partenaires une application de gestion de l’état civil opérationnelle dans plus de 30 communes, dont Fès, Guelmim, Settat, Meknès, Sefrou, Khouribgua, Ifrane, El Hajeb, Boufekrane, Ras El Aïn Chaouia, Bouguergouh, Bni M’hamed Sijilmassa, Moulay Ali Cherif, Ben Ahmed, Boumalendades, Sbaâ Ayoune et Aïn Taoujdate. Il offre également une plateforme permettant l’impression et la génération de tous les documents délivrés par le service de régie (relevés nominatifs des quittances, ordres de recette, bordereaux d’émission…), et une application mobile permettant aux employés de la commune de procéder directement au recouvrement des taxes auprès des redevables. !. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page